Rechercher

S-300 russes : Israël devra « bien réfléchir » avant de frapper en Syrie

"Que les Israéliens essayent donc, nous allons nous défendre comme nous l'avons toujours fait," a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères Fayçal Meqdad

Le vice-ministre des Affaires étrangères syrien Fayçal Meqdad (Capture d'écran : YouTube)
Le vice-ministre des Affaires étrangères syrien Fayçal Meqdad (Capture d'écran : YouTube)

Israël devra désormais « bien réfléchir » avant de mener des raids en Syrie, a affirmé le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, après que la Russie a annoncé son intention de renforcer la défense antiaérienne de l’armée de Damas.

Lundi, Moscou a dit vouloir renforcer la défense anti-aérienne de l’armée syrienne avec ses batteries S-300, une semaine après qu’un avion russe a été abattu par erreur par les militaires syriens, dans la foulée d’un raid aérien israélien en Syrie.

L’incident a causé la mort des 15 militaires russes à son bord et provoqué des tensions entre la Russie et Israël, qui mène régulièrement des frappes en Syrie contre des positions du pouvoir de Bachar al-Assad et ses alliés, les forces iraniennes ou le mouvement terroriste chiite libanais du Hezbollah.

« Nous saluons ce soutien, c’est un soutien de défense pour la Syrie », a déclaré mardi soir le vice-ministre des Affaires étrangères Fayçal Meqdad, cité par l’agence officielle syrienne Sana alors qu’il était interrogé sur l’annonce de Moscou concernant la livraison des batteries antiaériennes S-300.

« Je pense qu’Israël, qui a pris l’habitude de mener de nombreuses agressions sous des prétextes différents, devra bien réfléchir s’il pense attaquer de nouveau la Syrie », a-t-il affirmé, ajoutant : « Que les Israéliens essayent donc, nous allons nous défendre comme nous l’avons toujours fait. »

Après l’annonce de Moscou, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a averti que « transférer des systèmes armés sophistiqués dans des mains irresponsables allait renforcer les risques dans la région ».

Il a ajouté qu’Israël allait « continuer à défendre sa sécurité et ses intérêts ».

L’avion russe avait été abattu par erreur le 17 septembre par la défense anti-aérienne de l’armée syrienne, déclenchée dans la province côtière de Lattaquié (nord-ouest) pour intercepter des tirs de missiles israéliens visant une position du régime.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.