Saar affirme qu’il retardera l’annexion s’il est élu, bien qu’il la soutienne
Rechercher

Saar affirme qu’il retardera l’annexion s’il est élu, bien qu’il la soutienne

Le chef de Tikva Hadasha a déclaré qu'il respecterait l'engagement pris par Benjamin Netanyahu de suspendre les projets d'annexion de larges zones de la Cisjordanie

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le dirigeant de Tikva Hadasha, Gideon Saar, lors d’une visite dans un centre commercial en plein air à Ra’anana, le 8 février 2021. (Crédit : GIL COHEN-MAGEN / AFP)
Le dirigeant de Tikva Hadasha, Gideon Saar, lors d’une visite dans un centre commercial en plein air à Ra’anana, le 8 février 2021. (Crédit : GIL COHEN-MAGEN / AFP)

Le chef du parti Tikva Hadasha, Gideon Saar, a déclaré mercredi que, s’il était élu Premier ministre, il respecterait l’engagement pris par Benjamin Netanyahu de suspendre les projets d’annexion de larges zones de la Cisjordanie dans le cadre des accords de normalisation avec les Émirats arabes unis.

« Je ne vais pas nier pas que je soutienne l’idée d’appliquer la loi israélienne sur nos communautés de Judée et Samarie. C’est une chose qui reste un objectif israélien », a déclaré Saar lors d’un webinaire organisé par le Washington Institute for Near East Policy.

« Mais le Premier ministre s’est engagé dans un dialogue avec l’administration Trump d’alors… à suspendre l’idée de mettre en œuvre la souveraineté pendant quelques années. En tant que Premier ministre d’Israël, je respecterais l’engagement qui a été donné par un Premier ministre israélien à une administration américaine. »

Netanyahu n’a pas encore révélé publiquement pour combien de temps il avait accepté de suspendre les projets d’annexion, mais plusieurs responsables impliqués dans les accords de normalisation ont déclaré au Times of Israël que les États-Unis avaient indiqué qu’ils s’abstiendraient de soutenir une annexion au moins jusqu’en 2024.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...