Rechercher

Salman Zarka déplore l’application laxiste du Passeport vert

Le chargé du gouvernement pour la lutte contre le coronavirus a mis en garde les ministres sur l'augmentation de la morbidité due au COVID

Le responsable de la lutte contre le coronavirus Salman Zarka lors d'une conférence de presse sur le coronavirus à Jérusalem, le 29 août 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le responsable de la lutte contre le coronavirus Salman Zarka lors d'une conférence de presse sur le coronavirus à Jérusalem, le 29 août 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Salman Zarka, chargé du gouvernement pour la lutte contre le coronavirus a mis en garde mardi les ministres sur le fait que l’augmentation de la morbidité due au COVID est, en partie, attribuable à l’application laxiste du système du Passeport vert.

Selon lui, l’absence de mise en œuvre « envoie le message que nous sommes en dehors de la vague [d’infection] et c’est une erreur ».

Zarka est également favorable à l’injection d’une dose de rappel pour les adolescents, qui ne sont actuellement pas éligibles pour une troisième injection.

Au cours de la réunion du cabinet sur le coronavirus, le Premier ministre Naftali Bennett a demandé aux ministres de ne pas s’exprimer sur la vaccination des enfants qui pourraient nuire à la campagne nationale, qui a commencé mardi, selon les médias israéliens.

Les experts qui se sont exprimés lors de la réunion ont également averti qu’il était possible que la protection assurée par les rappels s’affaiblisse également, mais ont déclaré qu’il n’y avait pas suffisamment de données pour étayer cette affirmation.

Le ministère de la Santé a par ailleurs prévenu que de nouvelles restrictions sur les rassemblements pourraient être imposées si le nombre d’infections quotidiennes au COVID dépassait les 1 000.

Le nombre de contaminations a lentement commencé à augmenter, avec plus de 600 cas mardi.

Cette déclaration a été faite par Ilana Gens, qui supervise les services de santé publique au sein du ministère de la Santé, lors d’une audition devant une commission de la Knesset.

Le ministre de la Santé, Nitzan Horowitz, a pour sa part déclaré que les Israéliens pourraient avoir besoin d’une quatrième dose de vaccin contre la COVID.

« Il n’est pas déraisonnable [de penser] que nous aurons besoin d’un quatrième vaccin », a déclaré Horowitz dans une interview accordée à la Douzième chaîn, après que des données du ministère de la Santé ont indiqué que 9 % des nouveaux cas diagnostiqués mardi avaient reçu la troisième dose de rappel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...