Rechercher

Salman Zarka: les cas de COVID vont probablement augmenter pendant Pessah

Même si une sixième vague est possible dû aux rassemblements familiaux durant les fêtes, l’été verra sans doute la levée de restrictions supplémentaires

Des gens portent des masques au marché Mahane Yehuda à Jérusalem, le 17 mars 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi / Flash90)
Des gens portent des masques au marché Mahane Yehuda à Jérusalem, le 17 mars 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi / Flash90)

Salman Zarka, le chargé du gouvernement pour la lutte contre le coronavirus, a déclaré mercredi qu’il s’attendait à ce que les cas de virus augmentent au cours des prochaines vacances de Pessah, mais que le mandat israélien sur les masques à l’intérieur pourrait disparaître d’ici l’été.

« Je suis très préoccupé. J’imagine que les infections vont augmenter pendant les vacances et que les masques resteront en vigueur pendant un certain temps encore, au-delà du 1er mai », date à laquelle le mandat doit expirer, a déclaré M. Zarka aux journalistes lors d’un briefing, précisant qu’une « sixième vague » est possible après les vacances, qui sont souvent marquées par de grandes réunions familiales.

« Je pense qu’on aura un été sans masques. Si un nouveau variant n’apparaît pas dans les deux-trois prochains mois, nous discuterons de la levée de davantage de restrictions », a-t-il ajouté.

Israël a maintenu l’obligation de porter un masque en intérieur depuis le début de l’épidémie, à l’exception d’une période de moins de deux semaines l’été dernier.

Zarka a aussi noté que malgré le taux élevé d’infections dues à Omicron, Israël n’a pas réussi à développer une immunité de groupe. « Nous ne parvenons pas à développer une immunité collective car chaque variante a la capacité d’infecter », a-t-il dit.  » Le risque du prochain variant continuera à nous inquiéter ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...