Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Sanctions américano-britanniques après les dernières attaques houthies

Le Trésor américain accuse les Houthis et la Force Qods, une unité d'élite, de vendre des matières premières iraniennes à des acteurs étrangers pour financer les opérations militaires des Houthis

Des combattants houthis fraîchement recrutés participent à une marche de protestation contre les frappes menées par les États-Unis contre le groupe soutenu par l'Iran au Yémen et contre la guerre dans la bande de Gaza, le 21 février 2024, à Sanaa, au Yémen. (Crédit : AP Photo/Osamah Abdulrahman)
Des combattants houthis fraîchement recrutés participent à une marche de protestation contre les frappes menées par les États-Unis contre le groupe soutenu par l'Iran au Yémen et contre la guerre dans la bande de Gaza, le 21 février 2024, à Sanaa, au Yémen. (Crédit : AP Photo/Osamah Abdulrahman)

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont annoncé mardi sanctionner un commandant du Corps des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de l’Iran, ainsi qu’un responsable houthi, après les récentes attaques aériennes contre le commerce maritime international.

Etant donné que les Houthis « menacent constamment la sécurité d’un commerce maritime international pacifique, les Etats-Unis et le Royaume-Uni continueront à agir contre les voies de financement qui permettent ces actions déstabilisatrices », a justifié le sous-secrétaire américain au Trésor chargé du terrorisme et du renseignement financier, Brian Nelson, cité dans le communiqué.

Est notamment ciblé par ces sanctions Mohammad Reza Falahzadeh, l’actuel commandant-adjoint de la Force Qods, la branche des opérations extérieures des Gardiens de la Révolution iraniens.

Le Trésor américain accuse les Houthis et la Force Qods, une unité d’élite, de vendre des matières premières iraniennes à des acteurs étrangers pour financer les opérations militaires des Houthis.

Un responsable houthi, Ibrahim al-Nashiri, est aussi visé par les sanctions.

Les rebelles Houthis, qui contrôlent de vastes régions du Yémen, mènent depuis novembre des attaques contre des navires dans la région de la mer Rouge et du Golfe d’Aden. Ils affirment agir en solidarité avec les Palestiniens dans la bande de Gaza, où Israël mène une guerre contre le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas en représailles à l’attaque sans précédent du 7 octobre sur le sol israélien.

Londres et Washington ont en réponse mené plusieurs raids aériens conjoints contre des cibles houthies au Yémen, depuis le 11 janvier.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.