Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

SAP, le géant allemand des logiciels, achète l’israélienne WalkMe, pour 1,5 md de $

La plateforme viendra compléter le portefeuille de gestion d'entreprise de SAP et aidera les clients dans la transformation numérique de leurs activités et de leurs opérations

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

La startup israélienne WalkMe, développeur d'une plateforme d'adoption numérique pour faciliter l'utilisation de logiciels d'entreprise complexes. (Crédit : Autorisation)
La startup israélienne WalkMe, développeur d'une plateforme d'adoption numérique pour faciliter l'utilisation de logiciels d'entreprise complexes. (Crédit : Autorisation)

Le fabricant allemand de logiciels d’entreprise SAP a conclu un accord pour acheter la société israélienne WalkMe Ltd, qui a développé une plateforme d’adoption numérique, pour un montant de 1,5 milliard de dollars.

Selon les termes de l’accord, SAP paiera 14 dollars par action dans une transaction entièrement en espèces, valorisant WalkMe à environ 1,5 milliard de dollars. Le prix de l’offre représente une prime de 45 % par rapport au cours de clôture de l’action de la startup de Tel Aviv le 4 juin, mais est inférieur à sa capitalisation boursière précédente de 886 millions de dollars.

Fondée en 2011 par le PDG Dan Adika, le président Rephael Sweary, Eyal Cohen et Yuval Shalom Ozanna, WalkMe a commencé par produire un logiciel visant à aider les propriétaires de sites web et les développeurs de logiciels à créer un guidage interactif à l’écran pour les utilisateurs afin qu’ils accomplissent des tâches complexes.

Cotée au Nasdaq depuis 2021, la startup a développé ces dernières années une interface utilisateur en nuage pour l’adoption de multiples actifs numériques, qui vise à faciliter l’apprentissage des logiciels et à améliorer les flux de travail des employés. La plateforme d’adoption numérique peut être adaptée pour fournir des conseils aux utilisateurs, comme la formation aux logiciels pour les nouvelles applications, ou pour l’intégration des nouveaux employés.

« Les applications, les processus, les données et les personnes sont les quatre éléments clés de toute transformation d’entreprise réussie », a indiqué Christian Klein, PDG de SAP. « En acquérant WalkMe, nous doublons l’assistance que nous fournissons à nos utilisateurs finaux, en les aidant à adopter rapidement de nouvelles solutions et fonctionnalités pour maximiser la valeur de leurs investissements informatiques. »

La plateforme d’IA et d’apprentissage automatique de WalkMe se superpose à d’autres produits logiciels, applications mobiles ou sites web pour aider ses utilisateurs – employés et clients d’entreprises – à s’adapter rapidement aux nouvelles technologies. Alimentée par des informations contextuelles, la plateforme fournit des conseils sur mesure et automatise des tâches en temps réel en fonction des besoins de chaque utilisateur. Elle recueille également des données analytiques pour suivre le comportement des utilisateurs, permettant aux entreprises de mieux comprendre comment les employés utilisent le logiciel.

SAP a ajouté que la plateforme de WalkMe complétait son portefeuille de gestion d’entreprise, qui propose des solutions pour aider les clients à procéder à la transformation numérique de leurs activités et de leurs opérations.

WalkMe compte environ 1 000 employés, dont 400 travaillent dans les locaux de son siège social à Tel Aviv et le reste dans ses bureaux de San Francisco. Parmi ses plus de 2 000 clients figurent le ministère américain de la Défense et quelque 35 % des entreprises du classement Fortune 500, dont IBM, Nestlé, LinkedIn, Adobe et PayPal.

L’opération devrait être finalisée au troisième trimestre 2024. Une fois l’accord conclu, WalkMe restera une entité indépendante au sein de SAP et sera affiliée à la division « Business Transformation » de l’éditeur de logiciels.

SAP exploite SAP Labs, un centre de recherche et développement (R&D), en Israël depuis 1998, qui emploie quelque 900 développeurs, principalement à son siège de Raanana et dans un autre centre à Tel Aviv.

L’éditeur de logiciels fait partie d’une poignée de géants de la technologie du monde entier qui, ces derniers mois, ont versé des sommes en espèces à leurs employés en Israël pour les aider à faire face aux défis auxquels ils sont confrontés en raison de la guerre en cours avec le groupe terroriste du Hamas, qui a éclaté à la suite de l’assaut lancé le 7 octobre par le groupe terroriste contre les communautés du sud du pays.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.