Rechercher

Sara Netanyahu aurait traité l’ex-chef du Shin Bet Yuval Diskin de « crétin »

La Treizième chaîne a diffusé un enregistrement de l'épouse de l'ancien Premier ministre se plaignant que le service de sécurité ne fait que "protéger ses arrières"

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son épouse Sara devant leurs partisans pendant la nuit des élections israéliennes au siège du parti du Likud, à Tel Aviv, le 3 mars 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son épouse Sara devant leurs partisans pendant la nuit des élections israéliennes au siège du parti du Likud, à Tel Aviv, le 3 mars 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

L’épouse du chef de l’opposition Benjamin Netanyahu a traité l’ancien chef du service de sécurité Shin Bet de « merde » et de « crétin » dans des conversations avec un ancien haut collaborateur de l’ex-Premier ministre, dans des enregistrements diffusés par la télévision israélienne mercredi.

La diatribe de Sara Netanyahu contre Yuval Diskin, qui a dirigé le Shin Bet de 2005 à 2011, a apparemment eu lieu alors que le chef du Likud Benjamin Netanyahu était Premier ministre, selon la Treizième chaîne, qui a diffusé l’enregistrement mercredi soir.

La conversation a été enregistrée par Nir Hefetz, un ancien conseiller de la famille Netanyahu qui est devenu depuis un témoin clé de l’État dans le procès pour corruption contre l’ancien Premier ministre. Elle portait sur des plaintes concernant la sécurité de la résidence privée des Netanyahu à Jérusalem, qui aurait été du ressort du Shin Bet.

« Dites-le à Diskin. Comment décide-t-il des choses ? Il me rend folle », peut-on l’entendre dire.

« Quelle insolence », ajoute-t-elle après que Hefetz a fait remarquer que son mari avait prolongé le mandat de Diskin. « Je connais le Shin Bet, croyez-moi, je suis une femme très intelligente. Je suis également impliquée dans la sécurité depuis 20 ans maintenant. Vous savez comment ils travaillent ? Ils ne font que protéger leurs arrières, ils ne font que protéger leurs arrières, croyez-moi. »

« Ce Yuval Diskin est impudent. Diskin est une merde. Il devrait comprendre ça. Ils ont prolongé son mandat d’un an, à ce crétin », poursuit-elle.

Former Shin Bet chief Yuval Diskin speaks at the 'Suckers' movement demonstration in Tel Aviv on Saturday (photo credit: Tali Mayer/Flash90)
L’ancien chef du Shin Bet chief Yuval Diskin prend la parole à Tel Aviv en 2012 (Crédit photo : Tali Mayer / Flash90)

Le Likud a déclaré que les enregistrements avaient été « édités » et « biaisés », affirmant qu’ils avaient été publiés par des éléments « hostiles » à la famille Netanyahu.

Le mandat de Diskin en tant que chef du Shin Bet a coïncidé avec le mandat de Premier ministre de Netanyahu pendant plus de deux ans après l’arrivée au pouvoir du chef du Likud début 2009. Après avoir quitté ses fonctions en 2011, Diskin a publiquement critiqué la gestion de la menace nucléaire iranienne par Netanyahu.

Sara Netanyahu et Yair, le fils aîné des Netanyahu, ont tous deux été accusés par le passé de s’immiscer dans des décisions sensibles en matière de sécurité en utilisant leur accès et leur influence sur l’ancien Premier ministre.

Selon une partie d’une interview de Hefetz également diffusée par la Treizième chaîne, Yair Netanyahu a tenté de s’appuyer sur son père concernant le placement de détecteurs de métaux sur le mont du Temple en 2017, ce qui avait enflammé la colère des Palestiniens et à travers le monde musulman.

Nir Hefetz à la cour de district de Jérusalem, le 28 décembre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Hefetz a déclaré dans l’interview que pendant la crise, un porte-parole du Premier ministre lui a dit de se rendre immédiatement à la résidence du Premier ministre, car il était la seule personne que la famille écouterait, afin d’éviter un « désastre. »

« Il y avait une forte pression de la part de Yair et Sara », a-t-il dit, ajoutant que Yair Netanyahu a appelé le bureau du Premier ministre à plusieurs reprises, demandant à parler à son père et affirmant que ses conseillers avaient été mis sous l’influence du New Israel Fund, un groupe pacifiste.

Selon Hefetz, au cours d’une longue réunion sur la crise avec les responsables de la sécurité, qui auraient exhorté le Premier ministre à retirer les détecteurs de métaux pour faire baisser la tension, Netanyahu est sorti à trois reprises pour parler à son fils.

Hefetz a déclaré que Yair Netanyahu « a exigé que si l’on enlève les détecteurs de métaux sur le mont du Temple, alors on doit enlever les détecteurs de métaux au mur Occidental ».

Yair Netanyahu, fils de l’ancien Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu arrive pour une audience au tribunal sur une plainte en diffamation déposée par le mouvement Crime minister, à Tel Aviv, le 29 novembre 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90

Hefetz avait déjà fait allusion à cette affaire lors d’un témoignage public au cours du procès de Netanyahu, notant que c’était ce qui avait déclenché sa décision de quitter son rôle au sein de la famille. Au cours du procès, il a déclaré que cela l’avait conduit à penser que Netanyahu n’était pas apte à diriger le pays, mais il n’a pas détaillé le rôle du fils de Netanyahu.

Hefetz a déclaré à la Treizième chaîne que Yair Netanyahu avait qualifié son père de « faible », se plaignant qu’il devrait passer « les prochaines années à surveiller son père pour s’assurer qu’il ne fasse rien de stupide ».

Dans une réponse, le Likud a déclaré que « tout ce qui est dit sur Sara et Yair Netanyahu est un mensonge, et pas n’importe quel mensonge, mais des mensonges recyclés et vicieux. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...