Schumer : l’antisémitisme ne « restera pas impuni »
Rechercher

Schumer : l’antisémitisme ne « restera pas impuni »

Durant la conférence annuelle de l'AIPAC, le chef de la minorité démocrate au Sénat a déclaré que le États-Unis n'auraient jamais dû s'abstenir de voter en décembre à l'ONU

Le sénateur Chuck Schumer (démocrate, New York) au troisième jour de la convention démocrate nationale à Philadelphie, le 27 juillet 2016. (Crédit : Joe Raedle/Getty Images via JTA)
Le sénateur Chuck Schumer (démocrate, New York) au troisième jour de la convention démocrate nationale à Philadelphie, le 27 juillet 2016. (Crédit : Joe Raedle/Getty Images via JTA)

Chuck Schumer, chef de la minorité démocrate au Sénat a pris la parole mardi durant la conférence de l’AIPAC et a condamné la recrudescence de l’antisémitisme aux États-Unis.

« Chaque fois que nous pensons entrer dans une nouvelle ère d’émancipation, la haine d’Israël ressurgit », a-t-il déploré.

Il a évoqué ce qu’il appelle « un écho aux heures sombres de l’histoire de notre peuple » sous la forme de l’antisémitisme européen, Schumer a déclaré qu’il « est bien plus choquant d’assister à cette recrudescence en Amérique ».

Il a ajouté que les États-Unis ne soutiendront jamais l’antisémitisme, quelle que soit sa forme, en mettant l’accent sur les actes commis par « des suprématistes blancs de droite ».

« Les auteurs de ces actes ignobles seront traduits en justice », a-t-il dit. « Ces actes ne resteront pas impunis. »

Il a indiqué que sous l’administration Obama, les États-Unis ont eu tort de s’abstenir d’opposer leur veto sur la résolution des Nations unies qui a condamné les implantations israéliennes.

« Peut-être qu’un jour, les Nations unies seront justes envers Israël, mais tant que ce n’est pas le cas, les États-Unis doivent venir en aide à notre ami Israël aux Nations unies », a-t-il déclaré lors de la conférence annuelle.

« Nous ne pouvons rester de marbre quand les Nations unies isolent Israël pour le condamner. Nous ne pouvons pas laisser les Nations unies imposer systématiquement les termes de la négociation avec les Palestiniens. Les États-Unis auraient dû voter contre la résolution 2334 en décembre, et ne devraient jamais, au grand jamais utiliser les Nations unies comme instance pour faire pression sur Israël pour n’importe quel type d’accord. »

La résolution 2334, adoptée le 23 décembre, a condamné les implantations israéliennes de Cisjordanie et de Jérusalem Est, qu’elle a décrit comme une « violation du droit international ». Les États-Unis se sont abstenus de voter, ce qui a permis à la résolution de passer, tout en s’abstenant d’exercer son droit de veto.

« Résoudre le conflit israélo-palestinien n’est pas une chose simple, mes amis, mais la paix n’émanera jamais des Nations unies. La paix viendra des négociations directes », a ajouté Schumer.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...