Rechercher

Scientifiques tués: L’Iran réclame plus de 4 Mds de $ d’indemnités aux Etats-Unis

"Il est clair que le régime sioniste est responsable", affirme un tribunal, qui dit se baser sur des déclarations d'officiels israéliens et accuse Washington de soutenir Jérusalem

Des militaires se tiennent près du cercueil de Mohsen Fakhrizadeh recouvert du drapeau iranien, un scientifique nucléaire qui a été tué vendredi, lors d'une cérémonie funéraire à Téhéran, en Iran, le 30 novembre 2020. (Ministère de la Défense iranien via AP)
Des militaires se tiennent près du cercueil de Mohsen Fakhrizadeh recouvert du drapeau iranien, un scientifique nucléaire qui a été tué vendredi, lors d'une cérémonie funéraire à Téhéran, en Iran, le 30 novembre 2020. (Ministère de la Défense iranien via AP)

Un tribunal iranien a réclamé jeudi à Washington de verser plus de quatre milliards de dollars pour indemniser les familles des scientifiques nucléaires tués ces dernières années dans des attaques attribuées par Téhéran aux services de renseignements israéliens ou américains, ont rapporté les médias officiels.

Le verdict de ce tribunal, publié par l’agence officielle Irna, et dont la mise en application est hypothétique, vise le gouvernement américain, les anciens présidents Barack Obama et Donald Trump, ainsi que d’autres hauts responsables américains.

Plusieurs scientifiques iraniens de haut rang ou responsables politiques et de la sécurité ont été tués ces dix dernières années, dont le physicien nucléaire Mohsen Fakhrizadeh, tué près de Téhéran dans une attaque contre son convoi en novembre 2020.

« Il est clair que le régime sioniste est responsable de ces assassinats », indique le verdict.

Le tribunal, qui affirme se baser sur des enquêtes criminelles et des déclarations de responsables israéliens, accuse Washington de soutenir l’Etat hébreu de manière « directe et indirecte ».

« Les Etats-Unis sont responsables de toutes ces actions, y compris l’assistance, le soutien et la réalisation d’actes terroristes contre des scientifiques iraniens », ajoute le verdict. « Le tribunal condamne le gouvernement américain et des responsables à verser 4,3 milliards de dollars à titre de dommages matériaux, moraux et punitifs. »

Cette décision de justice survient alors qu’une vive tension règne actuellement entre l’Iran et des pays occidentaux au sujet du nucléaire.

Les pourparlers entre les grandes puissances et l’Iran pour sauver l’accord de 2015 censé empêcher la République islamique de se doter de l’arme atomique sont au point mort depuis mars. En 2018, les Etats-Unis se sont retirés unilatéralement de cet accord et ont rétabli les sanctions contre l’Iran.

L’un des derniers obstacles dans ces négociations est la demande de Téhéran de retirer les Gardiens de la Révolution de la liste noire américaine.

L’Iran a accusé lundi les « sionistes » d’avoir tué le 22 mai à Téhéran Sayyad Khodaï, un colonel des Gardiens de la Révolution, armée d’élite de la République islamique d’Iran. Le terme « sionistes » désigne dans le discours officiel iranien les Israéliens, mais parfois aussi les pays et les individus qui soutiennent l’Etat d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...