Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Selon 130 économistes, l’absence des Haredim de l’armée mène le pays vers l’abîme

Ces experts expliquent que l'injuste répartition du fardeau militaire risque d'encourager l'émigration des plus qualifiés et productifs, ce qui pourrait nuire au pays tout entier

Illustration - Des hommes ultra-orthodoxes manifestent contre la conscription militaire à Jérusalem, le 11 avril 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Illustration - Des hommes ultra-orthodoxes manifestent contre la conscription militaire à Jérusalem, le 11 avril 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Un collectif de 130 économistes de haut niveau a mis en garde les députés face à l’alourdissement de la charge pesant sur les réservistes et, par tant, sur le reste de la population active, alors même que les ultra-orthodoxes continuent d’échapper à la conscription, ce qui, selon eux, met en danger le pays.

Dans un courrier aux termes énergiques, le collectif explique que le fait, pour le gouvernement, de faire peser injustement un fardeau économique et militaire incroyablement lourd sur une partie seulement de la population tout en octroyant des subventions aux établissements scolaires qui ne respectent pas les programmes officiels mène tout droit le pays vers un « abîme réellement existentiel ».

Il est « insupportable qu’un nombre toujours plus important d’Israéliens soient exemptés de toute charge, particulièrement dans le contexte sécuritaire difficile et complexe auquel Israël fait face », affirme le collectif.

En 2017, la Cour Suprême israélienne a invalidé le principe de l’exemption par la loi dont bénéficient les haredim, jugé discriminatoire, et a ordonné au gouvernement de prendre une nouvelle loi en la matière.

Le gouvernement n’est jamais parvenu à se mettre d’accord sur un projet de loi, ce qui a conduit à la prorogation, à plusieurs reprises, du principe de non-conscription, les politiciens ultra-orthodoxes faisant de leur mieux, de leur côté, pour faire adopter une loi consacrant le principe-même de l’exemption.

« A moins qu’ait lieu un véritable changement sur cette question, il est à craindre qu’une partie de ceux qui portent le plus lourd du fardeau économique et sécuritaire quittent Israël, et les plus éduqués et les plus qualifiés seront les premiers à partir », estime le collectif.

« Resteront en Israël ceux qui sont les moins éduqués et les moins productifs. »

« Il y aura un effet d’aspiration », ajoute-t-il. « Pour éviter ces dissensions internes, il faut que le chef de l’État prenne conscience du problème et prenne au plus vite des mesures de nature à remettre Israël sur le bon chemin. »

On compte parmi les signataires de ce courrier des universitaires de haut niveau, dont les professeurs Omer Moav, ex-conseiller du ministre des Finances, Avi Ben Bassat, ex-directeur du ministère des Finances, Udi Nisan, ex-responsable du budget au ministère des Finances et Manuel Trajtenberg, qui a occupé plusieurs postes clés au sein du gouvernement.

D’autres économistes réputés, parmi lesquels le professeur Leo Leiderman, le Dr Michael Sarel ou le professeur Momi Dahan, ainsi que d’anciens hauts responsables de la Banque d’Israël, ont également signé ce courrier.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.