Israël en guerre - Jour 193

Rechercher

Selon un policier de Londres, l’affichage d’une croix gammée doit être « contextualisé »

Interrogé sur une croix gammée arborée lors d'une manifestation anti-Israël, l'officier a expliqué à une femme que ce n'est antisémite qu'en fonction du "contexte"

Un policier londonien disant : "Une croix gammée seule, je ne pense pas que ce soit ...", à Londres, le 30 mars 2024. (Crédit : Capture d’écran X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Un policier londonien disant : "Une croix gammée seule, je ne pense pas que ce soit ...", à Londres, le 30 mars 2024. (Crédit : Capture d’écran X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Un agent de la police métropolitaine de Londres a indiqué à une femme juive qu’une croix gammée n’est antisémite qu’en fonction du « contexte » dans lequel elle est utilisée, après qu’elle s’est plainte d’une pancarte brandie lors d’une manifestation anti-Israël à Londres samedi.

Dans une vidéo partagée en ligne, la femme demande à deux officiers de police : « Si quelqu’un porte une pancarte avec une croix gammée, vous avez dit que vous ne l’arrêteriez pas sur-le-champ ? Qu’il faudrait enquêter en ligne ? »

En réponse, l’agent qui se tient plus en retrait intervient en disant : « Une croix gammée seule, je ne pense pas que ce soit … », ce à quoi la femme qui filme l’interaction répond : « Si, ça l’est. »

Le premier policier dit alors à la femme qu’elle devrait « s’en aller et jeter un coup d’œil » à la loi sur l’ordre public, car « il s’agit de quelque chose susceptible de causer une alarme et une détresse considérables », suggérant manifestement qu’une affiche avec une croix gammée ne correspond pas à la définition légale du trouble à l’ordre public.

Interrogé sur la raison pour laquelle il pense que l’affichage d’une croix gammée lors d’une marche anti-Israël pourrait être considéré comme autre chose qu’antisémite, l’officier répond : « Tout doit être pris dans son contexte, n’est-ce pas ? »

Poussé à nouveau à expliquer un contexte dans lequel la croix gammée pourrait être affichée d’une manière qui ne soit pas antisémite, le policier dit à la femme qu’il n’a pas « une connaissance approfondie des signes et des symboles ».

Il admet cependant qu’il sait que « la croix gammée a été utilisée par le parti nazi lors de sa création et pendant la période où il était au pouvoir en Allemagne en 1934 ».

En réponse à la vidéo de l’interaction, la police métropolitaine a déclaré sur X que la séquence est « un court extrait de ce qui était une conversation de dix minutes avec un officier ».

« Au cours de la conversation, l’officier établit que la personne dont la femme s’inquiétait avait déjà été arrêtée pour trouble à l’ordre public en relation avec la pancarte. »

La déclaration de la police n’a pas mentionné les affirmations du policier selon lesquelles l’affichage d’une croix gammée n’est antisémite que dans certaines situations.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.