Rechercher

Serbie : les Juifs de Belgrade toujours divisés entre Medic et Jinker

Danilo Medic refuse de renoncer à son titre de président de la communauté juive de la capitale serbe malgré l'élection de son successeur

Danilo Medic (Capture d'écran : YouTube)
Danilo Medic (Capture d'écran : YouTube)

JTA — La communauté juive de Belgrade, en Serbie, est en proie à une lutte pour choisir ses dirigeants, et elle commence à prendre des aspects physiques.

Sasha Jinker a été élu en mars à la succession Danilo Medic, mais Medic n’a pas renoncé à son titre de président de communauté. Les détracteurs de Medic affirment qu’ils violent la charte de la communauté, et estiment que le gouvernement serbe le soutient. La communauté juive de Belgrade détient des biens à hauteur de plusieurs millions de dollars.

Samedi, Medic a déclaré que 20 « hooligans » masqués qui semblaient appartenir à l’extrême-droite ont fait une descente dans la synagogue principale de la ville vendredi soir. Ils « donnaient l’impression d’appartenir à un groupe de hooligans du football et à des organisations d’extrême-droite » et ont causé de « sérieux dégâts » aux locaux, a écrit Medic dans une lettre adressée au Congrès juif mondial.

La lettre indique également que le rabbin Isak Asiel, en poste depuis plus de 20 ans, « ne peut plus être notre rabbin » parce qu’il a « laissé les agresseurs accéder à la synagogue en ouvrant le portail des voitures qui mène à la cour. Il a ainsi délibérément enfreint le protocole de sécurité ».

La synagogue Sukkat Shalom de Belgrade, en Serbie. (Crédit : CC BY-SA 3.0, Krumb77, Wikipedia)

Jinker, qui était à la synagogue vendredi soir, a donné une version différente de celle de Medic sur l’incident. Il a affirmé que plusieurs hommes de la communauté et des amis à eux avaient affronté les vigiles employés par Medic devant la synagogue, après avoir appris que Medic avait limogé Asiel et changé les serrures du centre communautaire. Les hommes ont également enlevé une grille en métal qui avait empêché l’accès à certaines parties de l’immeuble.

Selon Jinker, il n’y a eu aucune infraction. Certains hommes étaient dans l’immeuble pendant l’office du vendredi soir, a-t-il ajouté.

L’accès à l’immeuble est sujet à une dispute continue entre les partisans de Medic et de Jinker.

L’été dernier, des manifestants de la communauté juive se sont rassemblés devant le ministère de la Justice et ont accusé le gouvernement d’attiser le conflit.

Les manifestants avaient demandé au gouvernement de reconnaître et d’enregistrer Jinker comme président de la communauté.

Jinker a accusé Medic d’empêcher les Juifs de Belgrade d’accéder aux données financières de la communauté, qui possède plusieurs biens. Medic a nié cela, assurant qu’il gère la communauté en toute transparence.

En 2016, la Serbie a adopté une loi garantissant une indemnisation des descendants des Juifs serbes ayant perdu des biens pendant la Shoah. La loi garantit un financement annuel de plus d’un million de dollars jusqu’à 2041 pour les causes communales, principalement pour la communauté juive de Serbie, ou vivent les 2 800 Juifs de Serbie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...