Israël en guerre - Jour 261

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Sergent-chef Adi Danan, 20 ans : chef d’escouade aux « yeux pétillants »

Tué lors des combats contre le Hamas dans le nord de la bande de Gaza le 31 octobre

Sergent-chef Adi Danan (Crédit : Autorisation)
Sergent-chef Adi Danan (Crédit : Autorisation)

Le sergent-chef Adi Danan, 20 ans, commandant du bataillon Tzabar de la brigade Givati, originaire de Yavne, a été tué en combattant les terroristes du groupe palestinien du Hamas dans le nord de la bande de Gaza le 31 octobre.

Adi faisait partie des 11 soldats du même bataillon qui ont été tués lorsqu’un véhicule blindé de transport de troupes Namer dans lequel ils se trouvaient a été touché par un missile guidé antichar tiré par le Hamas, selon Tsahal.

Il laisse derrière lui ses parents, Vered et Yaniv Reuven, sa sœur jumelle Linoy et sa sœur cadette Lior. Il a été enterré à Yavne en novembre.

Ses amis et sa famille ont déclaré qu’Adi aimait jouer au basket-ball et s’entraîner à la salle de sport, et qu’il était très motivé par l’idée de rejoindre une unité de combat de Tsahal.

Shir Levi, la tante d’Adi, a raconté au journal Walla qu’Adi « était un homme de cœur. Ses yeux brillaient comme des pierres précieuses, tout comme son nom. Il était toujours aimant, il était là pour les autres et les serrer dans ses bras ». Sa sœur jumelle et lui « étaient les meilleurs amis du monde, il la protégeait toujours, de même que sa petite sœur », a-t-elle ajouté.

Shir a précisé que personne dans la famille n’avait vu Adi depuis le 7 octobre – date à laquelle la guerre a commencé – jusqu’au jour où il a été tué. Il a fêté son 20e anniversaire le 8 octobre, a-t-elle ajouté, et quelques jours avant d’être tué, « il a envoyé un message texte disant qu’il resterait en sécurité et qu’il aimait tout le monde ». Lors de leur dernier échange de textos, Adi lui a écrit : « Ne t’inquiète pas, notre victoire est déjà là – je te le promets ».

S’adressant à la Quatorzième chaîne, Vered, la mère d’Adi, a déclaré qu’il était « un garçon sensible au grand cœur, aimé de tous et un bon ami. Il était connu pour son grand sourire et son rire, ainsi que pour ses yeux brillants et vifs ».

Vered a ajouté qu’Adi « aimait la musique, il aimait chanter dans toutes sortes de langues, même lorsqu’il ne comprenait pas un mot de ce qu’il disait ». Son fils était « un sioniste, une personne très morale, il aimait sa patrie, il aimait ce pays et il voulait se battre pour lui ».

Elle a lu à l’antenne une dernière lettre qu’Adi a écrite à son père peu de temps avant d’être tué : « Papa, je sais que tu vas me dire que je suis un idiot et pourquoi j’écris des choses comme ça, mais en fin de compte, ce n’est pas moi qui décide de ce qui se passera là-bas – je ferai le plus attention possible… Je t’aime à un niveau que tu ne peux même pas comprendre, et je te demande, comme une requête de ma part, de veiller sur la famille, d’être là pour quiconque a besoin de toi, de sourire et de soutenir la famille parce que tu en es le cœur. »

Dans une interview avec Treizième chaîne, la sœur jumelle d’Adi, Linoy, a déclaré qu’il était « la lumière de la maison, c’était un fils à maman, il était gâté, il avait un grand sourire – il aidait toujours tout le monde. »

Linoy raconte qu’ils se disputaient tout le temps lorsqu’ils étaient enfants, mais qu’ils se réconciliaient toujours. Plus tard, « nous avons cessé de nous frapper l’un l’autre pour nous raconter des histoires, nous asseoir et parler, et ma fierté est sans bornes ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.