Israël en guerre - Jour 281

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Sergent-major Rotem Dushi, 20 ans : bénévole pour le Magen David Adom, il était le pilier de sa famille

Tué en repoussant les terroristes du Hamas dans le kibboutz Kfar Aza le 7 octobre dernier

Le Sergent-major Rotem Dushi. (Crédit : Armée israélienne)
Le Sergent-major Rotem Dushi. (Crédit : Armée israélienne)

Le sergent-major Rotem Dushi, 20 ans, membre de la brigade parachutiste Shimshit, a été tué en luttant contre le Hamas le 7 octobre dernier, au kibboutz Kfar Aza.

Sa famille a expliqué qu’il se trouvait à la maison, ce week-end là, lorsqu’on l’avait rappelé sur la ligne de front au tout début de l’attaque. Son père l’a déposé à un point de ramassage près de chez eux, dans le nord, pour qu’il puisse se rendre dans le sud.

Son père a indiqué que Rotem lui avait envoyé un texto « pour lui dire de prendre soin de [sa petite amie] Adi et de ne pas lui dire qu’il partait pour le sud ». Ce devait être leur dernier échange.

Son unité est arrivée à hauteur de de Netiv Haasara, avant d’être appelée à Kfar Aza, théâtre d’atrocités sans nom. C’est à cet endroit précis que Rotem a été abattu en combattant les terroristes du Hamas entrés dans le kibboutz.

Il a été inhumé le 12 octobre au kibboutz Hanaton. Il laisse derrière lui ses parents, Yaron et Dovrat, ainsi que son frère Itai, sa sœur Hadar et sa petite amie Adi Zada.

Ses proches se souviennent d’un jeune homme fan des Maccabi Tel Aviv et très friand de malabi – il a même été retrouvé avec, sur lui, la carte de fidélité d’un établissement spécialisé dans ce dessert icônique du Moyen-Orient.

Le service d’urgence du Magen David Adom, pour lequel il était bénévole, a dit de Rotem qu’il « aimait sauver des vies. Ses amis disaient qu’il était toujours le premier à se porter volontaire ».

Dans Israel Hayom, sa famille a déclaré : « Rotem était le pilier de notre famille, un enfant espiègle avec un très grand cœur et tellement drôle. Avec lui, il était impossible d’être triste. »

« Rotem aimait la vie, le Maccabi Tel Aviv, la musique », ont-ils déclaré. « Où qu’il aille, il avait le sourire et tout le monde l’appréciait. Rotem était le pilier de ses groupes d’amis et de proches, et aussi celui de notre famille. »

Sa petite amie Adi a écrit dans Ynet : « Rotem, tu es l’homme le plus fort, le plus courageux et le plus gentil qu’il m’ait été donné de connaitre… Je n’oublierai jamais ton charme, ta grâce, ta beauté, ta joie de vivre ! Ton regard si doux et ton merveilleux sourire resteront à jamais dans ma mémoire. »

Le père de Rotem, Yaron, a déclaré à un site d’information local : « Rotem mettait de la joie dans notre maison et il était connu dans toute la vallée [de Jezréel]. Où qu’il aille, les gens l’appréciaient. »

Il a ajouté que Rotem était très fan du Maccabi Tel Aviv et qu’il faisait en sorte de faire coïncider ses permissions avec les dates de match.

« Il avait une joie de vivre vraiment contagieuse. Il se faisait très facilement de nouvelles connaissances. Tout le monde l’appréciait : il était impossible de se fâcher avec lui. Il était drôle, espiègle, blagueur… Son sourire faisait fondre absolument tout le monde », a ajouté son père. Rotem « était incroyablement fier d’être un soldat de combat, il était toujours le premier sur tout. Pour foncer, pour ses amis. »

Son projet, après l’armée, a déclaré Yaron, « était de profiter de la vie. C’est ce qu’il disait à ses amis… Lui qui avait 20 ans a profité de la vie, mais pas assez. Vingt ans avec lui, c’était génial, mais là encore, pas assez ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.