Service militaire: Netanyahu veut élaborer un nouveau projet de loi
Rechercher

Service militaire: Netanyahu veut élaborer un nouveau projet de loi

Les députés ultra-orthodoxes menacent de ne pas voter le budget 2019 si une loi sur l'exemption de service militaire des étudiants de yeshiva n'est pas adoptée

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, (à droite), s'entretient avec Yaakov Litzman, alors ministre de la Santé, du parti Yahadut HaTorah, (à gauche), à la Knesset le 28 mars 2016. (Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, (à droite), s'entretient avec Yaakov Litzman, alors ministre de la Santé, du parti Yahadut HaTorah, (à gauche), à la Knesset le 28 mars 2016. (Yonatan Sindel/Flash90)

Face à la révolte des députés ultra-orthodoxes menaçant de renverser sa coalition, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a accepté mercredi de créer un comité composé de représentants des six partis membres de la coalition pour élaborer un projet de loi militaire.

La décision de former le comité vient du fait que d’autres projets de loi qui exempteraient les étudiants de yeshiva ultra-orthodoxe du projet de loi militaire n’ont pas été autorisés à se présenter à un vote préliminaire à la Knesset mercredi, au sein d’un conflit croissant entre les partis Haredi et le parti laïc Yisrael Beytenu sur la législation.

Les députés ultra-orthodoxes, enflammés par la décision, ont promis de conditionner leur soutien au budget de l’État pour 2019 à l’adoption de leurs propositions, même si cela signifiait que le budget ne passerait pas – ce qui pourrait certainement déclencher la chute de la coalition.

Le ministre israélien du Tourisme Yariv Levin, à droite, lors d’une réunion du comité de la Knesset de Jérusalem le 6 juin 2017 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Pour mettre fin à la crise, M. Netanyahu a convoqué une réunion d’une heure et demie à son bureau de Jérusalem mercredi, en présence des ministres du Likud Yariv Levin et Zeev Elkin, du vice-ministre de la Santé Yaakov Litzman, chef du parti YaHadout HaTorah, du député Moshe Gafni de YaHadout HaTorah et du ministre de l’Intérieur Aryeh Deri de Shas.

Lors du rassemblement, le Likud et les partis ultra-orthodoxes ont convenu que le nouveau comité serait dirigé par Levin du Likud et comprendrait un député de chacun des cinq autres partis de la coalition, ainsi qu’un représentant du procureur général.

Litzman, qui dirige le parti YaHadout HaTorah, a déclaré plus tôt mercredi qu’il obéissait aux directives de la direction rabbinique du parti, son Conseil des Sages de la Torah, selon lesquelles il « ne pouvait pas soutenir » le projet de loi budgétaire de l’État de 2019 avant l’adoption d’un projet de loi d’exemption militaire.

« Le projet de loi est une partie indissociable de l’accord de coalition, et nous attendons de toutes les factions de la coalition qu’elles appuient la loi si elles souhaitent le maintien de la coalition », a-t-il déclaré dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...