Seth Rogen : Israël « n’a aucun sens », il ne protège pas le peuple juif
Rechercher

Seth Rogen : Israël « n’a aucun sens », il ne protège pas le peuple juif

L'acteur-comédien parle identité dans une interview ; il n'est pas d'accord avec ceux qui disent qu'un pays existe "pour des raisons religieuses", car la religion est "stupide"

Seth Rogen au 92nd Street Y à New York City, le 29 février 2020. (Roy Rochlin/Getty Images via JTA)
Seth Rogen au 92nd Street Y à New York City, le 29 février 2020. (Roy Rochlin/Getty Images via JTA)

JTA – Marc Maron a mis en garde les auditeurs au début du dernier épisode de son podcast « WTF » lundi : « Si vous n’aimez pas les Juifs, vous allez en avoir pour votre grade ».

C’était un avertissement juste, étant donné que sa conversation d’une heure avec Seth Rogen a abordé à peu près tous les aspects généraux de l’identité juive moderne, du camp d’été juif à la judaïcité culturelle en passant par la shiva, la cérémonie de deuil.

Mais un deuxième avertissement est venu en partie au cours de l’émission, alors que la conversation portait sur Israël. « On va faire chier un tas de juifs », a dit Maron.

Rogen, qui a grandi dans des écoles juives et des camps d’été juifs à Vancouver, a déclaré qu’il avait été « nourri d’une énorme quantité de mensonges sur Israël » et s’est demandé pourquoi l’État devait exister. Maron, qui fait souvent référence à sa judaïcité dans son émission humoristique, a abondé dans le même sens.

« Pour moi, cela semble être un processus de pensée archaïque », a déclaré Rogen. « Si c’est pour des raisons religieuses, je ne suis pas d’accord, car je pense que la religion est stupide. Si c’est vraiment pour la préservation du peuple juif, cela n’a pas de sens, parce que, encore une fois, on ne laisse pas quelque chose que l’on essaie de préserver dans un seul endroit – surtout quand il est prouvé que cet endroit est assez instable, vous comprenez ? ‘Je veux que toutes ces choses soient en sécurité, Je vais les mettre dans mon mixeur en espérant que c’est le meilleur endroit… pour y parvenir' ».

Marc Maron participe à la soirée des Oscars de Vanity Fair, le dimanche 9 février 2020, à Beverly Hills, en Californie. (Evan Agostini/Invision/AP)

« Cela n’a pas de sens pour moi », a-t-il poursuivi. « Et je pense aussi qu’en tant que personne juive, j’ai été nourri toute ma vie d’une énorme quantité de mensonges sur Israël ! Ils ne vous disent jamais ça – oh au fait, il y avait des gens là-bas. Ils donnent l’impression que c’était comme si j’étais assis là, comme si la putain de porte était ouverte … Ils oublient de mentionner ce fait à chaque jeune juif ».

« J’ai peur de parler de ça », a répondu Maron.

L’ensemble de la conversation était ce que Maron a appelé « la conversation la plus juive » qu’il ait eue sur son podcast populaire, qui a diffusé plus de 1 100 épisodes. Rogen participait à l’émission pour parler de son prochain film « An American Pickle », sur un immigrant juif qui tombe dans une cuve de pickles à New York en 1919 et qui se réveille 100 ans plus tard.

Rogen a également révélé : « j’aurais été totalement heureux d’épouser une personne non juive, ce n’est qu’une coïncidence que [sa femme Lauren Miller soit] juive, et cela la dérange vraiment quand je dis cela. Elle veut que son judaïsme ait une certaine valeur à mes yeux, même s’il n’en a pas, de quelque façon que ce soit ».

Mais en parlant de la culture juive, Rogen a concédé : « En vieillissant, j’apprécie que la religion, vous savez, aborde spécifiquement la mort, car le judaïsme a beaucoup de rituels qui sont utiles ».

« Cela vous oblige à faire des choses, à les affronter, à être entouré de gens et à leur parler », a-t-il déclaré en faisant référence à la traditionnelle période de deuil d’une semaine appelée shiva.

« C’est l’une de ces choses pour lesquelles je me suis dit : ‘Oh, c’est un outil très utile que la religion a créé autour d’une chose très douloureuse et on y a beaucoup réfléchi' », a-t-il poursuivi. « Aussi stupide que soit l’Arche de Noé, ceci n’est pas stupide, c’est en fait comme un protocole très bien pensé et pratique à suivre après la mort d’une personne, que vous y croyiez ou non ».

La notion d’antisémitisme lui a été inculquée par son père, dit-il.

« Je me souviens que mon père m’a dit carrément : ‘Les gens détestent les Juifs. Prends-en conscience. Ils les haïssent, c’est tout’ « , se souvient-il. Et c’est honnêtement quelque chose que je suis si heureux qu’on m’ait inculqué dès mon plus jeune âge, parce que sinon, je serais constamment choqué de voir à quel point les fils de p… détestent les Juifs, parce qu’ils nous détestent !

« C’est omniprésent, c’est répandu et c’est tellement déroutant pour beaucoup de Juifs qu’ils ne supposent pas que c’est vrai… J’ai essayé de réfléchir aux raisons pour lesquelles cela a lieu… Il est évident que les gens détestent les gens qui ne leur ressemblent pas. … Je pense que les gens ont aussi une peur bizarre des gens qui leur ressemblent mais qui ne croient pas fondamentalement la même chose qu’eux ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...