Israël en guerre - Jour 236

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Sgt. Habib Kiean, 21 ans : Soldat Golani bédouin qui aimait les jeux vidéo

Tué lors de combats contre le Hamas à l'avant-poste de Tsahal de Paga, près de Gaza, le 7 octobre

Sgt. Habib Kiean. (Crédit : Tsahal)
Sgt. Habib Kiean. (Crédit : Tsahal)

Le sergent Habib Kiean, 21 ans, un soldat Golani de la ville bédouine de Hura dans le sud, a été tué le 7 octobre en combattant les terroristes du Hamas près de l’avant-poste de Nahal Oz.

Habib et ses camarades du 13e bataillon de Golani effectuaient une patrouille de routine à la frontière ce samedi matin lorsque les terroristes du Hamas ont déferlé sur le sud du pays. Lorsque les tirs de roquettes ont commencé, les troupes sont retournées dans l’abri anti-bombes du petit avant-poste de Tsahal situé juste à côté de la frontière, avant de réaliser que les terroristes du Hamas avaient envahi la base.

Habib a été blessé au cours des combats contre le Hamas, et son camarade, le sergent Ido Binenstock, un secouriste, a été abattu alors qu’il tentait de le soigner.

Habib et 11 autres soldats du 13e bataillon – dont le commandant de l’avant-poste, le capitaine Dekel Suissa – ont été tués à l’avant-poste de Paga, où ils ont affronté plus de 50 terroristes du Hamas ce jour-là. Seuls 13 des 26 soldats stationnés là ce jour-là ont survécu.

La famille de Habib a indiqué que le commandant du 13e bataillon de Golani, le lieutenant-colonel Tomer Grinberg, les avait appelés pour leur présenter ses condoléances après la mort d’Habib et leur avait promis de leur rendre visite à Hura dès qu’il le pourrait. Grinberg a été tué au combat à Gaza le 12 décembre.

Habib laisse derrière lui ses parents, Hanan et Musa, et ses 11 frères et sœurs : Bassem, Shafeeq, Hamud, Shira, Nur, Mahmad, Suheib, Yazan, Yafa, Maisam et Arakan. Il a été enterré le 11 octobre à Hura.

Selon la radio militaire, c’était un joueur de jeux vidéo invétéré, « dont le sourire ne quittait jamais le visage ». Il pouvait jouer à « FIFA », « Fortnite » ou « Grand Theft Auto » jusqu’aux petites heures du matin, « ne quittant l’écran que pour manger un steak ou du mansaf ».

Haggai Reznik, chef de l’Institut Rifman préconisant des partenariats avec les Bédouins, et également membre du ministère de la Défense, a écrit sur Facebook qu’il avait rendu une visite de condoléances à la famille de Habib, qui lui a dit de « prendre une photo et d’écrire que nous sommes fiers de faire partie de la famille Golani ».

Son ami Maor Dichter a écrit en ligne que Habib était « un homme, un ami, un partenaire d’action et de succès et surtout une personne qui a prouvé à tout le monde que malgré le fait qu’il vienne de Hura – la communauté bédouine qui n’encourage pas le service dans l’armée – il avait rejoint Golani. Habib, je te promets que je ne cesserai jamais de raconter [à tout le monde] tout le bien que tu as apporté à ce monde ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.