Shabbat : Le rabbin de Jérusalem appelle à l’annulation de l’Eurovision
Rechercher

Shabbat : Le rabbin de Jérusalem appelle à l’annulation de l’Eurovision

Aryeh Stern appelle Israël à renoncer à organiser la compétition plutôt qu'à profaner le jour du repos juif afin "d'éviter un déshonneur"

Aryeh Stern (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Aryeh Stern (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Le grand-rabbin ashkénaze de Jérusalem a écrit à la ministre de la Culture Mir Regev, l’exhortant à annuler la prochaine édition de l’Eurovision, selon le site Kikar HaShabat.

Le rabbin Aryeh Stern a écrit qu’il avait entendu que le concours de chant aurait lieu un samedi soir, et que cela conduira donc à une profanation du Shabbat.

« J’ai décidé de vous demander en amont de tout faire pour éviter ce déshonneur », a écrit Stern.

« Je pense qu’il vaut mieux que l’Etat d’Israël abandonne son droit à organiser le concert si cela implique une profanation du Shabbat. »

Stern a conclu en disant que cela représenterait « un grand acte de sanctification du nom de Dieu si tout le monde sait que l’Etat renonce à quelque chose d’important au nom de la sainteté du Shabbat ».

La ministre de la Culture a répondu à Stern que Regev ne supervisait pas l’Eurovision et qu’il devait adresser sa doléance « aux autorités compétentes ».

En mai, immédiatement après la victoire d’Israël, le vice-ministre de la Santé Yaakov Litzman du parti ultra-orthodoxe YaHadout HaTorah avait écrit à la ministre de la Culture Miri Regev, au ministre des Communications Ayoub Kara et au ministre du Tourisme Yariv Levin pour exiger que l’événement ne viole pas le Shabbat. Le concours se déroule traditionnellement le samedi soir. Le spectacle du jury du vendredi soir et les répétitions du samedi après-midi supposent des transgressions du Shabbat.

Depuis la victoire de Netta Barzilai, Regev s’est engagée à organiser le concours à Jérusalem, ou à ne pas l’organiser du tout.

Cependant, un responsable du ministère des Finances à déclaré dimanche au quotidien Haaretz que le Tel Aviv Fairgounds est le seul site en Israël à répondre à toutes les exigences de la production de l’Eurovision.

Un appel d’offres sera prochainement publié et le site Ynet a indiqué dimanche que les villes d’Eilat et de Haïfa proposeront certains lieux pour accueillir le concours, en plus de Tel Aviv et de Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...