Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Shabtaï accuse Ben Gvir de « violation flagrante » des frontières entre police et politique

Lors d'une conférence à l'université de Tel Aviv, le commissaire sortant a rappelé l'importance du maintien d'une force de police indépendante et les dangers d'ingérence

Le chef de la police israélienne, Kobi Shabtaï, à gauche, et le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, sur les lieux d'un attentat terroriste dans l’implantation de Maale Adumim en Cisjordanie, à l'extérieur de Jérusalem, le 1er août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Le chef de la police israélienne, Kobi Shabtaï, à gauche, et le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, sur les lieux d'un attentat terroriste dans l’implantation de Maale Adumim en Cisjordanie, à l'extérieur de Jérusalem, le 1er août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Le commissaire de police Kobi Shabtaï a accusé mercredi le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir d’ingérence lors d’une conférence organisée par l’Université de Tel Aviv (TAU), et a averti que la police israélienne « devait rester autonome et libre de tout parti pris politique », faute de quoi elle ne serait plus un organisme indépendant.

Faisant référence à une loi controversée adoptée en décembre 2022 qui a conféré des pouvoirs étendus sur les politiques de la police au politicien d’extrême droite ultra-nationaliste Ben Gvir, Shabtaï a déclaré que « les frontières entre [la police] et l’échelon politique ont été fissurées ».

« Pendant mon mandat de chef de police, j’ai travaillé sous la direction de trois ministres », a rappelé Shabtaï, dont le mandat s’achève le mois prochain.

« Malheureusement, au cours de l’année écoulée, les tentatives de l’actuel ministre visant à transgresser de manière flagrante l’équilibre nécessaire entre les rangs se sont multipliées ».

Dans un courrier du 27 mai adressé à la procureure générale Gali Baharav Miara, Shabtaï a révélé des détails sur les tentatives répétées d’ingérence de Ben Gvir qui a notamment signalé que ce dernier avait dit à de hauts responsables de la police, sans lui en parler, qu’il ne voulait pas que la police assure la protection des convois d’aide humanitaire traversant Israël pour aller à Gaza

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.