Rechercher

Shaked s’excuse d’avoir rejoint la précédente coalition

"Je crois que vous trouverez une place dans vos cœurs pour me pardonner", a déclaré la ministre de l'Intérieur

Ayelet Shaked, cheffe du parti HaBayit HaYehudi, lors d'un événement de campagne électorale à Givat Shmuel, le 20 septembre 2022. (Crédit : Flash90)
Ayelet Shaked, cheffe du parti HaBayit HaYehudi, lors d'un événement de campagne électorale à Givat Shmuel, le 20 septembre 2022. (Crédit : Flash90)

La ministre de l’Intérieur, Ayelet Shaked, a présenté des excuses mardi à ses partisans, et aux électeurs de la droite en général, pour avoir rejoint le gouvernement sortant, idéologiquement hétéroclite, mais a insisté sur le fait qu’elle y a toujours soutenu les politiques de droite.

S’exprimant à l’occasion du lancement de la campagne du parti HaBayit HaYehudi qu’elle dirige désormais, elle a reproché à Bezalel Smotrich, chef du parti HaTzionout HaDatit, et à Gideon Saar, chef du parti HaMahane HaMamlahti, de n’avoir pas pu se mettre d’accord sur les conditions d’une coalition de droite dirigée par l’ancien Premier ministre, Benjamin Netanyahu.

HaBayit HaYehudi serait en mauvaise posture et n’entrera pas à la Knesset, selon les derniers sondages.

« Je crois que vous trouverez une place dans vos cœurs pour me pardonner », a déclaré Shaked, ajoutant qu’elle sait que sa décision d’aider à former le dernier gouvernement a « brisé un million de cœurs » et « profondément blessé » ses partisans.

Shaked a également appelé les électeurs de droite à examiner son bilan au sein du gouvernement sortant et a mis en avant ce qu’elle décrit comme des succès, tels que « la question palestinienne » qui n’est plus à l’ordre du jour, la réforme du système judiciaire et l’avancement des politiques économiques de droite.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...