Israël en guerre - Jour 194

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Shani Ben Ami, 27 ans : chanteuse pleine de talent qui créait des costumes pour Pourim

Assassinée par le Hamas alors qu'elle tentait de fuir la rave-party Supernova le 7 octobre

Shani Ben Ami (Crédit : Autorisation)
Shani Ben Ami (Crédit : Autorisation)

Shani Ben Ami, 27 ans, originaire de Holon, a été assassinée par des terroristes du Hamas alors qu’elle tentait de fuir le festival de musique Supernova le 7 octobre.

Elle a fui le site de la rave lorsque les tirs de roquettes ont commencé, et s’est réfugiée dans un abri antibombe situé en bord de route, à l’entrée du kibboutz Reim voisin, où elle a été massacrée par le Hamas.

Elle laisse derrière elle ses parents, Anat et Ronen, et ses sœurs aînées, Ortal et Nofar. Elle a été enterrée le 12 octobre à Beit Dagan.

Comme le précise un éloge funèbre publié sur le site web de la municipalité de Holon, Shani avait étudié la musique au lycée et était une « chanteuse très douée », ainsi que styliste et couturière.

Shani travaillait comme serveuse au restaurant 2C à Tel Aviv et se produisait également dans tout le pays avec la troupe de divertissement « Pupik ». Elle adorait voyager et avait sauvegardé sur Instagram les moments forts de tous ses récents voyages à l’étranger : New York, Grèce, Sinaï, Londres et Barcelone.

Elle aimait particulièrement Pourim. Elle concevait et fabriquait toujours ses propres costumes. À l’approche de la fête de cette année, son amie Daniella Aperlev a parlé à la radio de l’armée de l’initiative lancée en sa mémoire pour collecter et faire don de costumes de Pourim à ceux qui en ont besoin.

« Shani et moi sommes amies depuis l’âge de 12 ans », a indiqué Daniella Aperlev à la station de radio. « Nous étions un groupe de cinq amies. Nous avons grandi ensemble à Holon, et Shani était la personne la plus unique qui soit. Son but dans la vie était d’être heureuse, de rendre les autres heureux et de faire le bien. Je ne peux pas la décrire parfaitement. »

Aperlev raconte qu’à chaque fête de Pourim, Shani cousait des costumes pour tous ses amis et en vendait aussi à d’autres, « le sien était toujours le dernier qu’elle faisait, elle le terminait alors que nous étions sur le point de sortir, parce qu’elle voulait s’assurer, auparavant, que tous étaient heureux et satisfaits. »

La sœur de Shani, Ortal Ben Ami, a écrit sur Instagram que quand elle était enfant, « j’ai attendu neuf ans que tu arrives. Tu as été le plus beau cadeau que j’ai jamais reçu. Mais je ne savais pas que c’était pour une durée aussi courte. Pour 27 ans seulement. »

Ortal a écrit qu’elle, Shani et Nofar ont toujours formé un « trio, tout le monde était jaloux de notre connexion unique – quelque chose dans la dynamique drôle et houleuse, quelque chose dans nos différences qui fonctionnait tout simplement. Tout ce qui arrivait à l’une d’entre nous était immédiatement partagé avec les autres, nos voyages ensemble, nos fêtes. Nous nous sommes toujours entraidés ».

Et maintenant, écrit-elle, « tu ne m’accompagneras plus dans les différentes étapes de ma vie, et je ne t’accompagnerai pas… Je promets de tout faire pour que nous puissions nous relever en tant que famille, être heureux et voyager parce que c’est ce que tu aurais voulu. Nous t’immortaliserons pour que tout le monde sache combien cette perte est importante pour le monde. »

Une chose me réconforte, a écrit encore Ortal, « c’est que dans tes derniers moments, tu étais entouré par la nature, par des amis que tu aimais, et que tu as ri aux larmes ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.