Sharansky et l’Agence juive « pleurent le décès » de Shimon Peres
Rechercher

Sharansky et l’Agence juive « pleurent le décès » de Shimon Peres

Pour le président de l'Agence juive, Peres sera toujours "celui qui a commencé le chapitre israélien de ma vie"

Natan Sharansky, président de l'Agence juive pour Israël, et Shimon Peres, au centre Peres pour la Paix à Jaffa, le 7 avril 2015. (Crédit : David Shechter/Agence juive pour Israël)
Natan Sharansky, président de l'Agence juive pour Israël, et Shimon Peres, au centre Peres pour la Paix à Jaffa, le 7 avril 2015. (Crédit : David Shechter/Agence juive pour Israël)

Natan Sharansky, le président de l’Agence juive, a déploré mercredi la perte de Shimon Peres, ancien président et Premier ministre d’Israël, qui est décédé dans la nuit de mardi à mercredi après un accident vasculaire cérébral le 13 septembre dernier.

Voici l’intégralité de son communiqué :

« L’Agence juive pour Israël et moi personnellement inclinons la tête et pleurons le décès du neuvième président d’Israël, Shimon Peres.

Dans tous ses postes à la direction d’Israël et pendant tant d’années, Peres a toujours été conduit par un profond sens des responsabilités envers tout le peuple juif. Il s’est inquiété du destin et du futur d’une nation toute entière, mais également de chacun de ses fils et filles, proches ou lointains.

Quand il envisageait le futur et développait sa vision, il a toujours considéré le meilleur moyen d’assurer la place d’Israël parmi les nations et de chaque juif parmi le peuple juif.

D’un point de vue plus personnel, Avital et moi avons toujours eu le sentiment que notre combat était important pour lui. Nous nous souviendrons toujours qu’il a utilisé ses contacts et son influence pour ouvrir à Avital les portes du monde entier pour faire avancer notre combat.

Quand j’ai été libéré de prison et suis arrivé en Israël, il a été le premier Israélien que j’ai vu en atterrissant quand il est venu, alors Premier ministre, m’accueillir. Je me souviendrai toujours de lui comme de celui qui a commencé le chapitre israélien de ma vie.

J’ai toujours admiré sa dévotion à ses valeurs et à sa vision. Il nous manquera grandement, à tout Israël, et à tout le peuple juif.

Que sa mémoire soit bénie. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...