Shosh, la nouvelle adresse parisienne du chef israélien Assaf Granit
Rechercher

Shosh, la nouvelle adresse parisienne du chef israélien Assaf Granit

À la fois épicerie fine, traiteur et cave levantine, le lieu doit ouvrir en septembre prochain - mais a déjà lancé une version "pop-up" au restaurant Shabour

Le sandwich "havita" à l'omelette de Shosh, la nouvelle adresse parisienne du chef israélien Assaf Granit. (Crédit : shosh.paris / Instagram)
Le sandwich "havita" à l'omelette de Shosh, la nouvelle adresse parisienne du chef israélien Assaf Granit. (Crédit : shosh.paris / Instagram)

Shosh, à la fois épicerie fine, traiteur et cave levantine, est le nouveau projet parisien du chef israélien Assaf Granit. Après ses restaurants Balagan (9, rue d’Alger, dans le 1er arrondissement) et Shabour, première adresse israélienne étoilée de la capitale (19, rue Saint-Sauveur, dans le 2e arrondissement), il s’apprête à ouvrir ce nouveau lieu « qui explore nos origines, notre héritage et notre histoire ».

« Chez Shosh, nous vous révèlerons la mejadra, le sofrito et bien d’autres saveurs venues d’ailleurs. Shosh est notre nouvelle adresse, à emporter, à découvrir et à partager », précise le communiqué de l’endroit, qui doit ouvrir à proximité du restaurant Shabour à la rentrée de septembre 2021.

En attendant, et ce depuis la semaine dernière, Shosh s’est installé dans les locaux de Shabour, fermé actuellement en raison de la pandémie, afin de « dévoiler un aperçu de sa cuisine authentique jérusalémite avec deux recettes originales, deux sandwichs alliant ragoûts savoureux, épices délicates et produits frais ».

Ceux-ci sont à découvrir en vente directe ou en click & collect, à récupérer au restaurant Shabour, du mercredi au dimanche, de 11h30 à 15h.

Dans un pain maison au zaatar, entre le pain de mie et la hallah, Shosh propose le havita (« omelette » en hébreu) à 11 €, végétarien, avec une omelette fondante aux herbes et parmesan, du labneh maison aux olives de Kalamata, des pickles de concombre, des tomates et des herbes fraîches. L’autre sandwich, le sofrito, du nom du ragoût espagnol, à 14 €, est inspiré de la cuisine séfarade. Il est composé d’un mijoté de poulet, de pois chiches, de pommes de terre parfumées au curcuma, de gingembre, d’amba, de chou, de yaourt et d’herbes fraîches.

Le chef israélien Assaf Granit prend la parole lors d’une conférence avec des ministres de la Science du monde entier à Jérusalem, le 2 mai 2018. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90

Star en Israël, Assaf Granit a, en une dizaine d’années, exercé à Jérusalem, Londres et Paris. Présentateur de l’émission « Kitchen Nightmare » en Israël (adaptation du show culinaire de Gordon Ramsay en Angleterre et de Philippe Etchebest en France), il a ouvert son premier restaurant en 2009, Machneyuda, au marché Mahane Yehuda à Jérusalem, devenu une référence.

Il est associé dans cette nouvelle aventure Shosh avec la même équipe que celle de Shabour : les chefs Uri Navon et Dan Yosha, et Tomer Lanzman à la direction.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...