Si le calme persiste, Liberman permettra aux travailleurs Gazaouis de se rendre en Israël
Rechercher

Si le calme persiste, Liberman permettra aux travailleurs Gazaouis de se rendre en Israël

Le ministre de la Défense dit qu’Israël souhaiterait faciliter la situation humanitaire, mais pas aux dépens de la sécurité

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman avant la réunion hebdomadaire du cabinet dans les bureaux du Premier ministre à Jérusalem, le 13 juin 2016. (Crédit : Marc Israel Sellem)
Le ministre de la Défense Avigdor Liberman avant la réunion hebdomadaire du cabinet dans les bureaux du Premier ministre à Jérusalem, le 13 juin 2016. (Crédit : Marc Israel Sellem)

Suite à une longue décennie d’interdictions, le ministre de la Défense, Avigdor Liberman dit qu’il « n’exclurait » pas le renouveau des permis de travail des ouvriers Palestiniens de la bande de Gaza pour travailler en Israël, si le calme relatif dans le territoire dirigé par le Hamas se poursuivait.

Après que le Hamas ait brutalement renversé le Fatah dans l’enclave en 2007, Israël a détruit tous les documents d’entrée des Gazaouis leur permettant de se rendre en Israël et en Cisjordanie et d’y travailler ou de pouvoir y rechercher un emploi.

Lors d’une réunion avec plusieurs maires de villes israéliennes adjacentes à la frontière de Gaza ce mardi, Liberman a dit « qu’il n’exclurait pas le renouvellement de permis d’entrée en Israël aux travailleurs Gazaouis. »

« Israël souhaite, autant que faire se peut, aider à endiguer la crise humanitaire dans la bande de Gaza, mais pas aux dépens de la sécurité, » a souligné le ministre de la Défense.

Les permis de travail sont cruciaux pour l’économie de la bande de Gaza appauvrie et laquelle, selon des officiels internationaux, est sur le point de s’effondrer après une décennie de restrictions imposées par Israël et par l’Egypte.

Elles ont été mises en place pour empêcher le Hamas, groupe terroriste palestinien ouvertement engagé à la destruction d’Israël, de faire entrer des armes à Gaza.

Liberman a également noté ce mardi, les remarques prononcées plus tôt ce jour par le Premier ministre Benjamin Netanyahou assurant qu’Israël s’engageait dans l’amélioration de la situation humanitaire dans la bande de Gaza en posant un gazoduc vers le territoire Palestinien avec l’aide des Pays-Bas.

Le ministre de la Défense a également assuré les maires des localités avoisinantes qu’un tir de roquette depuis la bande de Gaza déclencherait une riposte sévère de la part d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...