Abbas salue un partenaire de paix tandis que le Hamas se réjouit de la mort de Peres
Rechercher

Abbas salue un partenaire de paix tandis que le Hamas se réjouit de la mort de Peres

L’agence de presse officielle de l’AP fustige les “crimes” de Peres ; Un média du Hamas a salué la volonté de Peres à céder des territoires dans le cadre d’un plan de paix

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Shimon Peres (g et Mahmoud Abbas en 2010 (Crédit : Jose Marquez/GPO/Flash90)
Shimon Peres (g et Mahmoud Abbas en 2010 (Crédit : Jose Marquez/GPO/Flash90)

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a salué – tardivement – mercredi en Shimon Peres, l’ancien dirigeant israélien décédé dans la nuit, « un partenaire courageux pour la paix », qui avait signé les accords d’Oslo avec son prédécesseur Yasser Arafat, a rapporté l’agence officielle palestinienne Wafa.

M. Abbas a envoyé une lettre de condoléances à la famille du défunt prix Nobel de la paix, indique l’agence.

Il y décrit M. Peres comme ayant « mené des efforts soutenus et ininterrompus pour parvenir à la paix depuis Oslo et jusqu’à son dernier souffle.

On ignore si M. Abbas assistera aux obsèques de M. Peres prévues vendredi à Jérusalem.

La présidence palestinienne a mis plusieurs heures à réagir alors que les messages de sympathie affluaient à la mémoire de M. Peres.

L’agence de presse officielle de l’Autorité palestinienne (AP) a déclaré que Shimon Peres, était un architecte du mouvement des implantations, était responsable de la mort des Palestiniens, et avait commis « beaucoup de crimes ».

L’article de l’agence Wafa souligne que Peres était également le responsable de la construction du réacteur nucléaire de Dimona.

Le média de l’AP n’a pas mentionné le rôle de Peres dans le processus de paix ou les Accords d’Oslo, pour lesquels il a reçu le Prix Nobel de la Paix 1994 avec l’ancien Premier ministre Yitzhak Rabin et Yasser Arafat, dirigeant de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

L’article n’apparaît que sur la version arabophone du site de Wafa. Le site anglophone n’annonce pas la mort de l’ancien président.

D’autre part, un média du Hamas a salué la volonté de Peres à céder des territoires dans le cadre d’un plan de paix.

« Bien qu’il ait été l’un des bâtisseurs des colonies, il est devenu l’un des plus importants défenseurs de la paix et parlait fréquemment du besoin de concessions », a-t-il annoncé, selon une traduction de la radio militaire.

Le Hamas a appelé à un ‘jour de colère’ vendredi pour marquer l’anniversaire de la vague de terrorisme.

Le groupe terroriste palestinien du Hamas a appelé les Palestiniens à tenir une « journée de colère » ce vendredi pour marquer l’année du début de la vague de terreur, a rapporté la radio militaire.

La « journée de colère » prévue tombe le même jour que les funérailles de Peres.

Un porte-parole du Hamas a salué mercredi la mort de l’ancien président israélien Shimon Peres.

Depuis la bande de Gaza, un porte-parole du Hamas terroriste, qui contrôle l’enclave, a déclaré que « le peuple palestinien est heureux de la mort de ce criminel ».

Sami Abu Zuhri, porte-parole du Hamas. (Crédit : YouTube/MEMRI)
Sami Abu Zuhri, porte-parole du Hamas. (Crédit : YouTube/MEMRI)

« Shimon Peres était l’un des derniers fondateurs israéliens de l’occupation, sa mort signe la fin d’une époque dans l’histoire de l’occupation israélienne », a déclaré Sami Abou Zouhri à l’AFP.

Les dirigeants de l’Autorité palestinienne établie à Ramallah en Cisjordanie et née des Accords d’Oslo dont M. Peres a été l’un des principaux artisans, ont gardé le silence jusqu’à la mi-journée malgré des sollicitations répétées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...