Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Situation en Cisjordanie : 6 pays européens disent leur « vive préoccupation »

Les pays en question sont : la France, l’Allemagne, l’Italie, la Pologne, le Royaume-Uni et l’Espagne

Un Palestinien marche entre des voitures brûlées dans une casse après une émeute des habitants, dans la ville de Huwara, près de la ville de Naplouse en Cisjordanie, le 27 février 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)
Un Palestinien marche entre des voitures brûlées dans une casse après une émeute des habitants, dans la ville de Huwara, près de la ville de Naplouse en Cisjordanie, le 27 février 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)

La France, l’Allemagne, l’Italie, la Pologne, le Royaume-Uni et l’Espagne ont exprimé samedi « leur vive préoccupation face à la poursuite et l’intensification des violences dans les territoires palestiniens occupés », dans un communiqué commun de leurs chefs de la diplomatie.

« Nous condamnons fermement les récents attentats terroristes qui ont provoqué la mort de citoyens israéliens », écrivent-ils.

« Nous condamnons également fermement les violences aveugles des colons israéliens contre les civils palestiniens », poursuivent-ils, ajoutant que les auteurs de tous ces actes « doivent rendre des comptes et être poursuivis en justice ».

Ce communiqué au format inédit intervient dans un contexte de recrudescence de la violence dans le conflit israélo-palestinien, particulièrement en Cisjordanie.

Les frères Hillel, à gauche, et Yagel Yaniv, tués lors d’une attaque terroriste dans la ville de Huwara, en Cisjordanie, le 26 février 2023. (Autorisation)

Dimanche dernier, la ville palestinienne de Huwara a été saccagée par des résidents d’implantations, quelques heures après que deux jeunes frères israéliens ont été abattus alors qu’ils traversaient en voiture cette ville du nord de la Cisjordanie.

Les signataires du communiqué exhortent toutes les parties à « honorer les engagements qu’elles ont pris lors de la réunion d’Aqaba, en apaisant les tensions en paroles et en actions ». Des responsables israéliens et palestiniens s’étaient engagés le 26 février à œuvrer en vue d’une « désescalade » lors d’une réunion en Jordanie sous l’égide des Etats-Unis.

« Nous réaffirmons également notre vive opposition à toutes les mesures unilatérales qui compromettent la solution des deux États, y compris en matière de progression de la colonisation », écrivent les ministres européens. Ils appellent « instamment le gouvernement israélien à revenir sur sa décision récente d’approuver la construction de plus de 7 000 unités de logement dans l’ensemble de la Cisjordanie occupée et à légaliser des colonies sauvages [avant-postes illégaux] ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.