Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

Netanyahu dément le gel des implantations annoncé après le sommet d’Aqaba

Le Premier ministre et le conseiller à la sécurité nationale, Tzahi Hanegbi, ont insisté sur le fait qu'il n'y a pas de changement dans la politique israélienne

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu discutant de l'attaque terroriste de Huwara, le 26 février 2023. (Crédit : Bureau du Premier ministre)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu discutant de l'attaque terroriste de Huwara, le 26 février 2023. (Crédit : Bureau du Premier ministre)

Israël s’est engagé à arrêter les nouveaux projets de l’expansion de la présence juive dimanche lors d’un sommet à Aqaba, selon un communiqué conjoint publié après la réunion, bien que le Premier ministre Benjamin Netanyahu se soit précipité pour démentir un quelconque gel des constructions au-delà de la Ligne verte.

Israël a accepté de « cesser de discuter de l’établissement de nouvelles unités de colonisation [unités de logements dans les implantations] pendant une période de 4 mois et de ne pas légaliser les colonies sauvages [avant-postes illégaux] pendant une période de 6 mois », a indiqué le communiqué publié après la réunion.

Un haut fonctionnaire a confirmé qu’Israël avait dit à ses interlocuteurs qu’il n’y aurait pas d’annonces supplémentaires concernant la construction d’implantations dans les mois à venir.

Mais quelques heures après la publication du communiqué conjoint, Netanyahu a écrit sur Twitter que « la construction et la légalisation en Judée et Samarie se poursuivront selon le calendrier de planification et de construction initial, sans aucun changement », en utilisant le terme biblique pour la Cisjordanie.

« Il n’y a pas et il n’y aura pas de gel », a-t-il poursuivi.

Le conseiller à la sécurité nationale, Tzahi Hanegbi, a également insisté sur le fait « qu’il n’y a aucun changement dans la politique israélienne ».

Tzahi Hanegbi, alors ministre des Affaires des implantations, à Gush Etzion en Cisjordanie, le 24 décembre 2020. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

« Dans les mois à venir, Israël légalisera neuf avant-postes et approuvera 9 500 nouvelles unités de logement en Judée et Samarie », a déclaré Hanegbi dans un communiqué. « Il n’y a pas de gel des implantations ni de changement du statu quo sur le mont du Temple, et il n’y a pas de limitation des activités de Tsahal. »

Le haut fonctionnaire a déclaré que la délégation israélienne, dirigée par Hanegbi et le chef de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, Ronen Bar, a souligné lors de la réunion que la légalisation de neuf avant-postes de Cisjordanie se poursuivra, tout comme la construction de 9 500 nouvelles unités de logement en Cisjordanie.

Selon le compte-rendu conjoint, Israël et l’Autorité palestinienne (AP) ont également convenu de désamorcer les tensions et de prévenir toute nouvelle violence avant le mois sacré du Ramadan. Les deux parties ont « confirmé leur volonté et leur engagement conjoints » d’agir immédiatement pour arrêter les « mesures unilatérales » pendant une période de 3 à 6 mois.

« Une commission de sécurité régionale sera créée pour prévenir une escalade de la violence avant le Ramadan », a annoncé un haut responsable israélien après le sommet. L’Égypte accueillera le prochain sommet à Charm el-Cheikh avant le mois du Ramadan, qui commence fin mars.

La commission cherchera à reprendre la coordination de la sécurité entre l’AP et Israël et examinera la capacité des forces de l’AP à lutter contre le terrorisme en Cisjordanie.

Un Palestinien faisant face à un véhicule militaire israélien lors d’une opération dans la ville de Naplouse en Cisjordanie, le 22 février 2023. (Crédit : Zain Jaafar/AFP)

Le sommet, organisé par le roi Abdallah de Jordanie à Aqaba, sur la côte de la mer Rouge, a réuni Israël, l’AP, l’Égypte, la Jordanie et les États-Unis, pour tenter de ramener le calme en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza dans un climat de violences meurtrières.

Alors que la réunion était en cours dimanche, deux jeunes frères israéliens, 21 ans et 19 ans, ont été tués à bout portant lors d’un attentat terroriste palestinien dans le nord de la Cisjordanie. En réponse, des résidents d’implantations ont déclenché de violentes émeutes plus tard dans la soirée, les Palestiniens affirmant qu’une personne a été tuée et des dizaines d’autres blessées.

Mercredi, 11 Palestiniens ont été tués et plus de 80 blessés suite à une opération anti-terroriste des troupes israéliennes dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, pour arrêter un certain nombre de terroristes présumés. Les groupes terroristes palestiniens ont déclaré qu’au moins sept des personnes tuées appartenaient à leurs rangs. Il a été confirmé que trois civils ont par ailleurs été tués.

Le roi de Jordanie Abdallah II prononçant le discours d’inauguration de la 19è session extraordinaire du Parlement, à Amman, en Jordanie, le 10 décembre 2020. (Crédit : Yousef Allan / The Royal Hashemite Court via AP)

Selon le responsable israélien, une commission distincte chargée des mesures économiques visant à renforcer la confiance entre Israël et les Palestiniens sera également créée.

Le mécontentement de la coalition

Anticipant la précipitation de Netanyahu à refuser un gel des implantations, les membres d’extrême-droite de sa coalition gouvernementale ont rejeté les conclusions du sommet.

Le ministre des Finances, Betzalel Smotrich, qui est également ministre de la Défense, a écrit sur Twitter qu’il « n’a aucune idée » de ce qui s’est dit lors de ce « futile sommet » en Jordanie. Il a promis qu’il n’y aurait pas de gel de la construction des implantations, même pour un seul jour.

« Ce qui s’est passé en Jordanie (si cela s’est passé), restera en Jordanie », a abondé le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir.

Le chef du parti HaTzionout HaDatit, le député Bezalel Smotrich, et le chef d’Otzma Yehudit, le député Itamar Ben Gvir lors d’une audience à la Cour suprême, le 27 mars 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Mais les hauts responsables américains ont souligné l’importance des discussions.

« La réunion d’aujourd’hui à Aqaba est une étape positive pour les Israéliens et les Palestiniens », a écrit sur Twitter le secrétaire d’État américain, Antony Blinken. « Il est crucial pour les parties de donner suite aux mesures visant à apaiser les tensions et à rétablir le calme. »

Le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a déclaré dans un communiqué que « nous reconnaissons que cette réunion était un point de départ et qu’il y a beaucoup de travail à faire dans les semaines et les mois à venir pour construire un avenir stable et prospère pour les Israéliens comme pour les Palestiniens. La mise en œuvre sera essentielle ».

Les forces de sécurité israéliennes rassemblées après une attaque au couteau, à l’entrée du camp de réfugiés de Shuafat, à Jérusalem-Est, le 13 février 2023. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

Le sommet visait également à renforcer la coopération israélo-palestinienne en matière de sécurité et à consolider les accords conclus en début de semaine concernant les mesures que les deux parties prendraient pour désamorcer les tensions, a déclaré une source palestinienne au fait de la question.

Une offensive antiterroriste israélienne en Cisjordanie, menée depuis plus d’un an, a fait plus de 200 morts du côté palestinien – la grande majorité lors d’affrontements avec les troupes israéliennes, mais d’autres ont été tués dans des circonstances moins claires. 60 Palestiniens sont morts depuis le début de l’année, tendant encore davantage des relations déjà malmenées.

La campagne antiterroriste a été lancée l’année dernière pour endiguer une série d’attentats terroristes contre des Israéliens : 31 ont été tués en 2022, et rien que cette année, 11 ont été tués dans des attaques terroristes palestiniennes à Jérusalem-Est – 10 civils et un agent de la police des frontières – en plus des deux frères tués dimanche à Huwara.

Jacob Magid a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.