Rechercher

Six interpellations en Israël dans une escroquerie internationale aux crypto-actifs

Selon les enquêteurs spécialisés de Bordeaux, à l'origine de l'enquête, les fonds étaient placés sur des comptes ouverts en Europe, "avant ventilation" en Asie et en Turquie

Des pièces de Bitcoin. (Crédit : Karen Bleier/AFP)
Des pièces de Bitcoin. (Crédit : Karen Bleier/AFP)

Six personnes soupçonnées d’escroquerie, via des placements frauduleux de crypto-actifs, et de blanchiment en bande organisée ont été interpellées en Israël, a annoncé jeudi la justice en France, où plusieurs victimes ont été recensées.

Il est reproché aux suspects d’avoir escroqué, entre 2018 et 2019, un total de 12 millions d’euros à plus de 500 victimes, a expliqué dans un communiqué la procureure de Bordeaux (sud-ouest de la France).

L’escroquerie avait lieu via des placements frauduleux sur de fausses plateformes d’investissements dans les crypto-actifs et sur un site contrefaisant une société civile de gestion de patrimoine.

Selon les enquêteurs spécialisés de Bordeaux, à l’origine de l’enquête, les fonds étaient placés sur des comptes ouverts en Europe, principalement au Portugal, « avant ventilation » en Asie et en Turquie.

Une partie des fonds soutirés aux victimes était ensuite blanchie par « achat d’or en Turquie, au profit d’un joaillier établi à Jérusalem », toujours selon le parquet.

Les suspects ont été interpellés et leurs domiciles perquisitionnés lundi à Jérusalem, Tel Aviv et Eilat par la police israélienne sur demande d’entraide des enquêteurs français. 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...