Source du Hamas : L’Egypte interdit depuis 3 ans à Haniyeh de sortir de Gaza
Rechercher

Source du Hamas : L’Egypte interdit depuis 3 ans à Haniyeh de sortir de Gaza

Moussa Abu Marzouk a dit à un site en arabe que les Egyptiens restreignent les déplacements du chef du groupe terroriste pour l'empêcher de rencontrer leurs rivaux politiques

Le leader du Hamas, Ismail Haniyeh, assiste à une réunion avec des journalistes étrangers à l'hôtel al-Mat'haf à Gaza, le 20 juin 2019. (AP Photo/Adel Hana)
Le leader du Hamas, Ismail Haniyeh, assiste à une réunion avec des journalistes étrangers à l'hôtel al-Mat'haf à Gaza, le 20 juin 2019. (AP Photo/Adel Hana)

Les autorités égyptiennes ont interdit au chef du Hamas Ismail Haniyeh de se rendre à l’extérieur de la bande de Gaza et de l’Égypte depuis près de trois ans pour l’empêcher de rencontrer leurs rivaux politiques, a indiqué un haut responsable du groupe terroriste dans un entretien publié mardi.

La dernière fois que Haniyeh a quitté Gaza et l’Égypte, c’était fin 2016 et début 2017, avant d’être élu chef du Hamas.

« Les Égyptiens n’autorisent pas le chef du Politburo à se rendre à l’étranger parce qu’ils ne veulent pas qu’il rencontre leurs rivaux politiques », a déclaré Moussa Abu Marzouk, un haut responsable du groupe terroriste, à Dar al-Hayat, un site d’information en langue arabe. « Cette interdiction [est en vigueur] depuis environ trois ans. »

Le Hamas, qui rencontre fréquemment des agents des services de renseignement égyptiens qui servent de médiateurs entre le groupe terroriste qui dirige la bande de Gaza et Israël, entretient également des liens étroits avec des pays que le Caire considère comme des ennemis comme le Qatar et la Turquie.

Lundi, Dar al-Hayat a indiqué qu’une délégation du Hamas comprenant les hauts responsables Rawhi Mushtaha et Khalil al-Hayya se rendrait au Caire mercredi pour s’entretenir avec de hauts responsables égyptiens du renseignement, puis probablement au Qatar et en Turquie, citant des « sources fiables » du groupe terroriste.

Ce rapport ne fait aucune mention de Haniyeh.

Le leader du Hamas Ismail Haniyeh (G) et le leader du Hamas dans la bande de Gaza Yahya Sinwar lors d’un rassemblement marquant le 30e anniversaire de la fondation de l’organisation terroriste islamiste, dans la ville de Gaza, le 14 décembre 2017. (Mohammed Abed/AFP)

Haniyeh vit dans le camp de réfugiés de Shati à Gaza. Khaled Meshaal, son prédécesseur, n’a jamais vécu en Cisjordanie ou à Gaza lorsqu’il était président du Hamas.

En janvier, un voyage que Haniyeh avait prévu de faire en Russie pour rencontrer le ministre russe des Affaires étrangères Sergey Lavrov a été reporté.

A l’époque, Abu Marzouk avait tweeté que lui et Mikhaïl Bogdanov, vice-ministre russe des Affaires étrangères et envoyé présidentiel au Moyen Orient, avaient discuté au téléphone « du report de la visite du président du Politburo du Hamas à une autre époque en raison de la situation très chargée du ministre [russe] des Affaires étrangères ».

Le tweet d’Abu Marzouk ne faisait aucune mention de l’Égypte empêchant Haniyeh de se rendre en Russie.

L’Égypte contrôle le seul point de passage de la bande de Gaza, en dehors de celui d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...