Stav Shaffir démissionne de la Knesset
Rechercher

Stav Shaffir démissionne de la Knesset

Elle ouvre ainsi la voie à sa candidature sur la liste de la toute nouvelle alliance du Camp démocratique qui, selon elle, "changera le visage de la politique israélienne"

La députée travailliste Stav Shaffir s'exprime à la Knesset à Jérusalem, le 29 mai 2019. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
La députée travailliste Stav Shaffir s'exprime à la Knesset à Jérusalem, le 29 mai 2019. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

La députée Travailliste Stav Shaffir a démissionné de la Knesset dans la journée de mardi, ouvrant la voie à sa candidature sur la liste de la toute nouvelle alliance du Camp démocratique lors des prochaines élections.

« J’ai promis que je ferais tout pour remplacer le gouvernement Netanyahu et pour sauver la démocratie israélienne – et c’est ce que je fais », a dit Shaffir dans une déclaration.

« Le Camp démocratique va changer le visage de la politique israélienne », a-t-elle ajouté.

Shaffir a quitté les rangs du parti Travailliste, la semaine dernière, pour aider à former le Camp démocratique, qui comprend le Meretz et le Parti démocrate israélien de l’ex-Premier ministre Ehud Barak, après que le leader de son ancienne formation, Amir Peretz, a exclu toute fusion avec les factions de gauche suite à son alliance avec Orly Levy-Abekasis et son mouvement Gesher.

Shaffir était arrivée à la deuxième place, après Peretz, lors des primaires qui avaient désigné le nouveau chef Travailliste au début du mois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...