Steinmeier à Hanoukka : la communauté juive « est un cadeau »
Rechercher

Steinmeier à Hanoukka : la communauté juive « est un cadeau »

Le président allemand a allumé la première bougie du plus grand candélabre de toute l'Europe à la porte de Brandenburg de Berlin, un lieu rempli de symboles

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier, au centre, et le rabbin  Yehuda Teichtal, à droite, allument un candélabre devant la porte de Brandenburg à Berlin, le 2 décembre 2018 (Crédit :  Gregor Fischer / dpa / AFP)
Le président allemand Frank-Walter Steinmeier, au centre, et le rabbin Yehuda Teichtal, à droite, allument un candélabre devant la porte de Brandenburg à Berlin, le 2 décembre 2018 (Crédit : Gregor Fischer / dpa / AFP)

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier a allumé, dimanche, la toute première bougie de la ménorah installée porte de Brandenberg à Berlin, la plus grande d’Europe, qualifiant la communauté juive d’Allemagne de « cadeau ».

Notant que 80 ans se sont écoulés depuis la Kristallnacht — ou « nuit de Cristal »- lorsque les nazis avaient fait régner la terreur parmi la communauté juive à travers toute l’Allemagne et l’Autriche, Steinmeier a déclaré que les Juifs de l’Allemagne contemporaine étaient un « cadeau qui nous permet aujourd’hui de joindre nos mains au-dessus de l’abîme de notre histoire », selon une traduction de son discours parue dans le journal Deutche Welle.

Le récit des persécutions nazies envers les Juifs est « une obligation et une responsabilité » des Allemands « qui ne connaîtra pas de fin », a-t-il continué.

Le ministre israélien de l’Education Naftali Bennett a également noté le lieu symbolique de cette cérémonie d’allumage des bougies, postant sur Twitter deux photos côte à côte de la fameuse porte aujourd’hui et à l’époque des nazis, avec une phrase extraite d’un chant de Hanoukka : « A ce moment-là, en ce moment ».

La cérémonie annuelle qui est organisée porte de Brandenburg s’est tenue en dépit du fait que de nombreux Juifs, en Allemagne, hésitent à afficher dorénavant des symboles religieux suite à une hausse des violences antisémites en Europe. Le mouvement Habad clame que sa ménorah est la plus grande de tout le continent. Cela fait dix-sept ans que ses bougies sont allumées lors d’une cérémonie publique sur ce site historique.

Un candélabre de Hanoukka géant devant un arbre de Noël illuminé à la porte de Brandenburg de Berlin, le 2 décembre 2018 (Crédit : Gregor Fischer / dpa / AFP)

En Israël, le président Reuven Rivlin a allumé la première bougie en compagnie des soldats ultra-orthodoxes de l’armée israélienne.

Environ 7 400 soldats ultra-orthodoxes servent à des postes d’officiers et de soldats, selon un communiqué du bureau de Rivlin. De nombreux membres de cette communauté sont exemptés de service, une question litigieuse en son sein.

« Je vous regarde et je vous des Hasmonéens des temps modernes – des soldats, des guerriers, des hommes vertueux qui apprennent la Torah. Et c’est vraiment un miracle de Hanoukka », a dit Rivlin.

Le président Reuven Rivlin allume une bougie de Hanoukka avec les soldats ultra-orthodoxes, le 2 décembre 2018 (Crédit : Mark Neiman/ GPO)

« Je veux exprimer ma profonde appréciation pour votre contribution à la sécurité de l’Etat d’Israël. Votre contribution est vaste. Vous êtes une passerelle d’unité. Vous n’avez rien brisé, vous ouvrez simplement un nouveau chemin », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...