Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

Stephen Fry vilipendé sur la Toile après avoir dénoncé l’antisémitisme

L'acteur juif a exhorté les Britanniques à condamner la haine antijuive dans une séquence filmée à Noël ; des commentateurs l'accusent de "victimisation" et d'ignorer Gaza

Stephen Fry lors d'un message de Noël diffusé par Channel 4, le 25 décembre 2023. (Capture d'écran : Channel 4/used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
Stephen Fry lors d'un message de Noël diffusé par Channel 4, le 25 décembre 2023. (Capture d'écran : Channel 4/used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

Stephen Fry a émis un message à l’occasion du jour de Noël, lundi, dénonçant la recrudescence de l’antisémitisme au Royaume-Uni et encourageant les Juifs, dans le pays, à être fiers de leurs origines. Depuis, il a rapidement déchaîné un torrent de critiques sur la Toile de la part de commentateurs qui ont accusé l’acteur et auteur de se victimiser au lieu de mettre en avant la situation critique des Palestiniens à Gaza.

« Le grand penseur et écrivain irlandais Conor Cruise O’Brien avait dit que ‘l’antisémitisme a le sommeil léger’. Eh bien, il semble qu’il se soit réveillé récemment », dit Fry dans la vidéo qui a été diffusée par Channel 4. « Les événements atroces du 7 octobre et la riposte israélienne semblent avoir remué cette haine ancestrale ».

Juif du côté de sa mère, Fry n’a pas été élevé dans un foyer religieux et il a indiqué, dans le passé, qu’il ne l’était pas lui-même.

« Et encore, je le sais parce qu’on m’a averti, je figure sur des listes de Juifs britanniques que certains journaux et sites de droite ont publiées au fil des années. Et je ne vais certainement pas laisser des antisémites décider de qui je suis et revendiquer la propriété du mot ‘Juif’, en l’imprégnant de leur venin détestable », déclare-t-il sur les images. « J’accepte et je réaffirme mon identité. »

Faisant référence à la guerre entre Israël et les terroristes du Hamas, Fry note que « c’est atroce pour moi de voir toutes les violences, toutes les destructions qui ont actuellement lieu et le nombre terrible de morts, des deux côtés, me rend profondément triste et me brise le cœur. Mais quelles que soient nos opinions sur ce qui est en cours aujourd’hui, cela ne peut pas servir d’excuse au comportement de certains de nos concitoyens ».

Fry cite, dans la séquence, les statistiques révélées par la police métropolitaine qui signalent une recrudescence de l’antisémitisme, faisant remarquer qu’il y a eu 50 incidents antijuifs par jour à Londres depuis le 7 octobre, ce qui représente une hausse de 1 350 %.

« Des vitrines de magasins brisées ; des étoiles de David et des croix gammées peintes sur les murs de bâtiments appartenant à des Juifs, sur des synagogues et dans des cimetières. Des écoles juives qui ont dû fermer. Il y a une réelle peur qui plane sur les quartiers de la Grande-Bretagne. Les Juifs redoutent davantage de se montrer. En Grande-Bretagne. En 2023 », insiste-t-il, ajoutant qu’il pense que ces événements auraient rappelé à ses grands-parents – qui avaient fui le centre de l’Europe dans les années 1930 – la situation qui prévalait alors sur le continent.

« Ils pensaient qu’être Britannique impliquait le sens de l’équité, la décence, mais qu’est-ce qui est plus inéquitable, plus indécent que la haine raciale, qu’il s’agisse de l’antisémitisme, de l’islamophobie ou de quoi que ce soit d’autre ? »

« Parce que je connais et que j’aime profondément ce pays », poursuit-il, « je ne crois pas que la majorité des Britanniques soient d’accord pour vivre dans une société qui estime que la haine des Juifs est une forme de racisme acceptable. Alors parlez, défendez-nous ; soyez fiers d’être Juifs – et si vous ne l’êtes pas, soyez aussi fiers que nous fassions partie de cette grande nation que vous êtes fiers de toutes les autres minorités, que vous êtes fiers de vous tous », dit Fry.

Channel 4 diffuse le message d’un contemporain en plus du message royal de Noël depuis 1993. Le Guardian a estimé qu’il était « rafraîchissant » que Fry ait eu cet honneur cette année – en 2008, le président iranien d’alors, Mahmoud Ahmadinejad, un négationniste de la Shoah, avait été choisi…

En réponse à la vidéo, @MannieMighty1 a publié sur X – anciennement Twitter – une photo de Fry à côté de celle d’un enfant palestinien blessé, écrivant : « Bon après-midi. Mon nom est Stephen Fry, ‘Sir Stephen’ avec un peu de chance l’année prochaine, et je suis là pour vous dire combien j’ai choisi d’être opprimé. N’accordez aucune attention au gamin débraillé qui fait du cinéma sur la photo à côté. Il est responsable de ce qui lui arrive ».

Un autre utilisateur a écrit : « J’ai adoré Stephen Fry pendant toute ma vie d’adulte. L’entendre confondre antisionisme et antisémitisme me choque. L’entendre n’accorder aucune importance ou soutien aux Palestiniens & s’en prendre, à la place, aux gens dans ce pays me tue. Des fenêtres brisées ou porter votre propre enfant mort dans vos bras ? »

Un autre a déclaré que « nous n’avons aucun problème avec les Juifs, Stephen Fry, nous avons un problème avec les génocides et vous le savez. Quand les Juifs ont été victimes d’un génocide, ce pays a offert un demi-million de vies pour combattre le mal du nazisme. Aujourd’hui, nous luttons pour protéger les Palestiniens. C’est ce que nous faisons. Ce sont les mêmes règles ».

Les trois posts ont été aimés et partagés à des milliers de reprises.

Des manifestants portant des pancartes et des drapeaux participant à la « Marche nationale pour la Palestine » appelant à un cessez-le-feu dans le conflit entre Israël et le Hamas, dans le centre de Londres, le 11 novembre 2023. (Crédit : Henry Nicholls/AFP)

Mais la vidéo a attiré également des soutiens. Un commentateur a salué un « beau » message.

« Ces paroles sur la manière dont le Royaume-Uni a toujours été et est encore un lieu sûr pour les Juifs ont été si puissantes et ces propos mettant en garde contre les insultes faites à l’encontre d’autrui m’ont fait pleurer », a écrit cet utilisateur de X.

« Merci à @stephenfry pour votre courage et pour votre bonne humeur. C’est très rassurant de savoir que ceux qui, parmi nous, luttent contre le fléau de l’antisémitisme ne sont pas seuls », a précisé Bella Wallersteiner.

« Je suis un grand fan de @stephenfry mais après cette vidéo, je le suis encore davantage », a écrit @BermanNDP. « Les Juifs doivent pouvoir pratiquer ouvertement leur culture là où ils vivent sans harcèlement, sans persécution, sans haine ».

L’antisémitisme a grimpé en flèche dans le monde entier depuis que la guerre opposant Israël et le Hamas a éclaté après le massacre commis par le groupe terroriste, le 7 octobre. Ce jour-là, plus de 1 200 personnes avaient été tuées dans les communautés du sud d’Israël et 240 personnes environ avaient été kidnappées.

La riposte militaire lancée par Israël, qui vise à renverser le régime du Hamas au pouvoir à Gaza et à obtenir la remise en liberté des otages, est de plus en plus critiquée à l’international pour son bilan meurtrier qui ne cesse de s’alourdir. Le ministère de la Santé placé sous l’autorité du Hamas, au sein de l’enclave côtière, avance le chiffre de 20 000 civils palestiniens qui auraient perdu la vie lors de cette offensive – un chiffre invérifiable qui comprendrait aussi les terroristes et les Palestiniens tués par des tirs de roquette défaillants.

Israël, de son côté, dit avoir tué plus de 8 000 terroristes.

Au Royaume-Uni, il y a eu plus de 1 500 incidents antisémites enregistrés entre le 7 octobre et le 7 décembre, le nombre le plus élevé à avoir été rendu public par l’organisation CST, en charge de la sécurité de la communauté juive, sur une telle période. Les rassemblements hebdomadaires à Londres, où les participants réclament un cessez-le-feu, ont attiré l’attention pour les slogans et pour les affiches antisémites de certains de leurs participants.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.