Steven Spielberg lance une fondation qui financera des documentaires juifs
Rechercher

Steven Spielberg lance une fondation qui financera des documentaires juifs

Selon le réalisateur et son épouse, cette initiative à hauteur de deux millions de dollars rendra "visibles" des "voix, des identités, des expériences et des perspectives" juives

Kate Capshaw, à gauche, et son époux, le réalisateur Steven Spielberg, lors de la première en France de "Pentagon Papers" à Paris, le 13 janvier 2018. (Crédit : AP Photo/Michel Euler)
Kate Capshaw, à gauche, et son époux, le réalisateur Steven Spielberg, lors de la première en France de "Pentagon Papers" à Paris, le 13 janvier 2018. (Crédit : AP Photo/Michel Euler)

JTA — Steven Spielberg vient de lancer une fondation baptisée Story Partners qui financera des documentaires « qui racontent des histoires dans un spectre diversifié d’expériences, d’histoires et de cultures juives ».

Cette initiative est financée par la Righteous Persons Foundation, que Spielberg et son épouse, l’actrice Kate Capshaw, avaient fondée après la réalisation du film de « La Liste de Schindler » en 1993.

Deux organisations philanthropiques juives – le Maimonides Fund et la Jim Joseph Foundation – ont également versé des fonds (les deux ont aussi aidé à financer 70 Faces Media, entreprise parente de Jewish Telegraphic Agency.)

« Nous sommes tout particulièrement fiers d’avoir aidé à mettre en place cette initiative – qui rendra visible un plus grand nombre de voix, d’identités, d’expériences et de perspectives juives – à un moment où les divisions sociales sont particulièrement profondes et douloureuses et où il y a une incapacité générale, dans la société au sens large, à décrire la communauté juive dans toute sa complexité », ont indiqué Spielberg et Capshaw dans un communiqué annonçant la formation de la fondation, jeudi dernier.

L’organisation, qui commencera avec un investissement à hauteur de deux millions de dollars, va rapidement faire connaître le nom de sa première promotion de bénéficiaires, qui recevront au total 500 000 dollars cette année. Elle a d’ores et déjà lancé la procédure de recrutement pour une deuxième série de subventions et elle a indiqué espérer pouvoir augmenter ses financements avec le temps.

La directrice du projet est Roberta Grossman, une réalisatrice spécialisée dans les documentaires abordant des thématiques juives. Caroline Libresco, programmatrice de longue date du Festival du film Sundance, est sa directrice artistique. Et la créatrice de « Friends », Marta Kauffman, siège au conseil d’administration.

« Je suis impatiente d’aider à créer une organisation de financement stable et durable, qui pourra aider à combler le manque de fonds en faveur des réalisateurs indépendants souhaitant raconter une histoire juive », a expliqué Kaufman dans un communiqué.

La Righteous Persons Foundation de Spielberg avait financé un certain nombre d’initiatives juives bien au-delà du monde du cinéma, et notamment l’USC Shoah Foundation, qui a créé des archives constituées de témoignages donnés par des survivants de la Shoah.

Spielberg a reçu récemment le « Prix Genesis » – surnommé le « prix Nobel juif » – qui est remis aux « individus extraordinaires pour leur réussite professionnelle exceptionnelle, pour leurs contributions apportées à l’Humanité et pour leur attachement aux valeurs juives ». Il a indiqué qu’il allait verser son prix d’un million de dollars – un versement auquel il rajouterait lui-même la même somme – à dix organisations différentes luttant pour la justice sociale et économique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...