Strasbourg : 46 conseillers départementaux s’expriment contre l’antisémitisme
Rechercher

Strasbourg : 46 conseillers départementaux s’expriment contre l’antisémitisme

Le conseil départemental a aussi voté en faveur de la mise en place d’un réseau de veilleurs dans les cimetières juifs du département afin d'empêcher les dégradations antisémites

Le président français Emmanuel Macron observe une tombe vandalisée d'une croix gammée lors d'une visite au cimetière juif de Quatzenheim, le 19 février 2019, le jour des marches nationales contre la montée des attaques antisémites. (Frederick FLORIN / POOL / AFP)
Le président français Emmanuel Macron observe une tombe vandalisée d'une croix gammée lors d'une visite au cimetière juif de Quatzenheim, le 19 février 2019, le jour des marches nationales contre la montée des attaques antisémites. (Frederick FLORIN / POOL / AFP)

Ce lundi matin, devant l’Hôtel du Département à Strasbourg, les 46 conseillers départementaux du Bas-Rhin se sont rassemblés afin de s’exprimer contre les récents actes de haine qui ont eu cours récemment en Alsace, à la fois contre des élus, dans des cimetières juifs et à l’université de Strasbourg, a rapporté le journal Les Dernières nouvelles d’Alsace.

Des responsables religieux étaient également présents.

Les élus ont ainsi formé une chaîne humaine, portant chacun une lettre de l’alphabet, pour former la phrase : « Le Bas-Rhin s’engage : non au racisme et à l’antisémitisme. »

« Nous devons lutter sans relâche contre le racisme, la haine de l’autre et l’antisémitisme », a expliqué le président Frédéric Bierry. Il a affirmé être
« consterné par la récurrence de ces actes qu’on ne peut laisser se
banaliser » et appelé à un « sursaut des consciences en Alsace, terre de dialogue interreligieux ».

Durant la séance plénière qui a suivi, le conseil départemental a voté en faveur de la mise en place du dispositif des Veilleurs de mémoire dans le Bas-Rhin – un réseau de veilleurs de mémoire dans les cimetières juifs du département.

Le projet, qui existe dans le Haut-Rhin depuis juin dernier, vise à empêcher de nouvelles attaques antisémites dans les 45 cimetières juifs du département.

En février dernier, 90 stèles avaient été retrouvées marquées de croix gammées à Quatzenheim.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...