Suède : les crimes antisémites augmentent de 53 % – un (triste) record
Rechercher

Suède : les crimes antisémites augmentent de 53 % – un (triste) record

Les Juifs suédois ont subi 280 agressions en 2018 ; le nombre d'agressions racistes en général a grimpé de 69 % depuis 2016

La police arrive après qu'une synagogue a été attaquée lors d'une tentative d'incendie manquée à Gothenburg, en Suède, dans la nuit du 9 décembre 2017 (Crédit : AFP PHOTO / TT News Agency / Adam IHSE)
La police arrive après qu'une synagogue a été attaquée lors d'une tentative d'incendie manquée à Gothenburg, en Suède, dans la nuit du 9 décembre 2017 (Crédit : AFP PHOTO / TT News Agency / Adam IHSE)

JTA — Le nombre de crimes antisémites enregistrés en Suède a battu un record l’an dernier, grimpant de 53 % par rapport aux chiffres de 2016, selon des statistiques du gouvernement.

Le rapport de 2018, publié jeudi par le Conseil national suédois pour la prévention du crime, fait état de 280 crimes antisémites contre 182 en 2016.

Les derniers chiffres sont les plus élevés depuis 2006, année ou le Conseil a commencé à récolter des données. De manière générale, le nombre de crimes racistes avec un motif raciste ou xénophobe a augmenté de 69 % par rapport a 2016, avec un total de 4 865 incidents, signale le rapport.

Le Conseil a décidé de ne pas publier de rapport pour l’année 2017, sans fournir d’explications sur ce choix. Lors d’une attaque en 2017, la synagogue de Gothenburg a été la cible de bombes artisanales lancées par une dizaine d’hommes qui manifestaient contre les politiques d’Israël.

Les agressions antisémites représentent 4 % des crimes racistes en 2018. La population juive, forte de 20 000 membres, représente 0,2 % de la population suédoise.

Les crimes anti-musulmans représentent 8 % des crimes racistes signalés en 2018.

Le rapport n’a pas spécifié l’identité des auteurs des crimes anti-juifs, mais précise que les données incluent « les cas où l’assaillant appartient à la population globale et où l’assaillant est issu d’un autre groupe minorité ».

 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...