Suisse : Un « Like » sur Facebook peut valoir une condamnation pour les auteurs
Rechercher

Suisse : Un « Like » sur Facebook peut valoir une condamnation pour les auteurs

Un homme avait écopé d’une amende de 3 770 euros pour avoir "liké" deux ans auparavant sur le réseau social six commentaires jugés diffamatoires

Un like sur Facebook (Crédit : Sophie Gordon/Flash90)
Un like sur Facebook (Crédit : Sophie Gordon/Flash90)

En 2018, la Cour suprême du canton de Zurich (Suisse) avait décrété que toute interaction qui propage la haine ou des propos diffamatoires pouvait désormais conduire les internautes devant la justice.

Pour « diffamation répétée » à l’égard d’un défenseur des animaux, la Cour suprême cantonale avait ainsi condamné un internaute à des jours-amendes avec sursis. Le tribunal fédéral a récemment confirmé le jugement.

« Activer le bouton ‘j’aime’ ou ‘partager’ d’une publication attentatoire à l’honneur sur Facebook peut constituer une infraction si la publication est ainsi communiquée à un tiers », a écrit dans son arrêt le Tribunal fédéral suisse.

Le journal Le Temps a révélé qu’en 2017, un homme avait déjà écopé d’une amende de 4 000 francs suisses (3 770 euros) pour avoir liké deux ans auparavant sur le réseau social six commentaires jugés diffamatoires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...