Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

Suisse : Un « Like » sur Facebook peut valoir une condamnation pour les auteurs

Un homme avait écopé d’une amende de 3 770 euros pour avoir "liké" deux ans auparavant sur le réseau social six commentaires jugés diffamatoires

Un like sur Facebook (Crédit : Sophie Gordon/Flash90)
Un like sur Facebook (Crédit : Sophie Gordon/Flash90)

En 2018, la Cour suprême du canton de Zurich (Suisse) avait décrété que toute interaction qui propage la haine ou des propos diffamatoires pouvait désormais conduire les internautes devant la justice.

Pour « diffamation répétée » à l’égard d’un défenseur des animaux, la Cour suprême cantonale avait ainsi condamné un internaute à des jours-amendes avec sursis. Le tribunal fédéral a récemment confirmé le jugement.

« Activer le bouton ‘j’aime’ ou ‘partager’ d’une publication attentatoire à l’honneur sur Facebook peut constituer une infraction si la publication est ainsi communiquée à un tiers », a écrit dans son arrêt le Tribunal fédéral suisse.

Le journal Le Temps a révélé qu’en 2017, un homme avait déjà écopé d’une amende de 4 000 francs suisses (3 770 euros) pour avoir liké deux ans auparavant sur le réseau social six commentaires jugés diffamatoires.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.