Super-Pharm développe ses capacités robotisées car la demande en ligne explose
Rechercher

Super-Pharm développe ses capacités robotisées car la demande en ligne explose

Le détaillant de produits de santé-beauté demande à la start-up Fabric de lancer un « centre de micro-exécution » robotisé au centre d'Israël, renforçant ainsi leur partenariat

Une illustration des centres de micro-exécution de Fabric, anciennement CommonSense Robotics (Crédit : autorisation)

Le plus grand détaillant israélien de produits de santé et de beauté, Super-Pharm, développe sa collaboration avec la start-up israélienne Fabric, anciennement connue sous le nom de CommonSense Robotics, pour utiliser de petites installations robotisées dans les centres-villes afin de répondre à la demande en ligne croissante pour ses produits.

Les deux sociétés ont mis en place un partenariat il y a deux ans, dans le cadre duquel Fabric a utilisé des installations robotisées de la région métropolitaine de Tel Aviv pour traiter les commandes en ligne pour une livraison le jour même par Super-Pharm. Avec le développement de cette collaboration, Fabric va plus que tripler le nombre de commandes qu’il exécute pour Super-Pharm en construisant et en exploitant un deuxième « centre de micro-exécution » qui traitera des milliers de commandes par jour à l’échelle nationale pour le détaillant, pour des services de livraison sur demande le jour même et le lendemain.

Le nouveau site, également situé dans le centre d’Israël, fonctionnera en tandem avec le centre de micro-exécution existant de Super-Pharm, exploité par Fabric, et qui se trouve dans la région métropolitaine de Tel Aviv.

Fin 2018, Fabric a lancé sa « plus petite installation de commerce électronique automatisée » desservant la zone métropolitaine de Tel Aviv et livrant des produits d’épicerie aux clients. Les centres de micro-distribution qu’elle met en place sont des espaces de petite taille presqu’entièrement robotisés situés dans les zones métropolitaines. Ces installations, qui occupent un espace de seulement 550 mètres carrés, sont remplies de centaines de robots, dont beaucoup ont la forme de chariots de supermarché sur roues se déplaçant à travers les installations et traitant les commandes.

Les détaillants déposent leurs produits dans les installations tous les jours. Ces produits sont ensuite déballés et scannés par les employés et placés dans des boîtes bleues. Lorsqu’une commande arrive, les robots identifient les produits via un système de gestion des stocks. Le logiciel dit au robot de récupérer les articles, de les retirer des étagères et de les apporter au personnel humain qui assemble la commande et l’emballe pour la livraison.

L’idée est de mettre en place plusieurs installations de ce type dans les villes afin de permettre des délais de livraison plus rapides.

Les installations robotisées utilisées aujourd’hui ont généralement la taille de quatre à vingt terrains de football; dès lors, de tels entrepôts ne peuvent être construits dans les centres-villes et sont au lieu de cela situés à la périphérie des villes, ce qui entraîne des livraisons lentes et coûteuses au dernier kilomètre, dit Fabric.

Super-Pharm a déclaré qu’il était en mesure d’augmenter jusqu’à 250 % le nombre de commandes exécutées par son centre de micro-traitement basé à Tel Aviv durant la pandémie de coronavirus, lorsque la demande en ligne a augmenté en raison des confinements. Cet objectif a été atteint grâce à la conception modulaire de Fabric, qui a permis à l’entreprise d’ajouter une station supplémentaire au centre de distribution en quelques heures, sans nécessité de travaux supplémentaires ni de temps de fermeture du site.

« Pour offrir la meilleure expérience possible au client, Super-Pharm doit disposer d’une solution logistique complexe à 360 degrés pour le prélèvement et la livraison », a déclaré Yossi Cohen, vice-président de l’organisation et des systèmes d’information de la société. « Le partenariat avec Fabric nous place à la pointe de l’innovation et nous permet de préparer les commandes rapidement et efficacement… Nous espérons que le nouveau site contribuera encore plus à améliorer le service et l’efficacité de notre activité en ligne, c’est un partenariat qui a le potentiel de continuer à croître et à se développer au fil du temps ».

Super-Pharm, avec un chiffre d’affaires annuel de 1,2 milliard de dollars, compte 260 magasins en Israël et 70 en Pologne.

Fondé en 2015, Fabric a levé 138 millions de dollars à ce jour et est soutenue par Aleph, Corner Ventures, l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada, Evolv (Kraft Heinz), Innovation Endeavors, La Maison, Playground Ventures et Temasek.

Avec des bureaux à New York, Atlanta et Tel Aviv, Fabric dispose d’une équipe de 200 employés et de 20 sites en cours de développement, dont quatre centres de micro-exécution déjà opérationnels, indique le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...