Sur la zone mixte du Kotel, les Réformés demandent un espace de prière pluraliste
Rechercher

Sur la zone mixte du Kotel, les Réformés demandent un espace de prière pluraliste

Le rabbin Rick Jacobs, chef du mouvement réformé a tenu un service à l'appui des efforts visant à changer le statu quo au mur Occidental

Le président de l'Union pour le judaïsme réformé, le rabbin Rick Jacobs, au centre, pendant un service de prière au mur Occidental, à Jérusalem, le 4 juillet 2016 (Crédit : autorisation de l'UJR)
Le président de l'Union pour le judaïsme réformé, le rabbin Rick Jacobs, au centre, pendant un service de prière au mur Occidental, à Jérusalem, le 4 juillet 2016 (Crédit : autorisation de l'UJR)

Le chef du mouvement américain des réformés a conduit des prières égalitaires sur la place du mur Occidental [Kotel].

Lundi, le rabbin Rick Jacobs, président de l’Union pour le judaïsme réformé, a dirigé la prière avec quelque 200 rabbins et leaders laïcs. La plupart participaient à un séminaire d’été à l’Institut Shalom Hartman, une organisation éducative pluraliste.

Le service était organisé à l’appui des efforts déployés par un groupe d’alliés – y compris les mouvements réformistes et conservateurs, les Femmes du mur et les Fédérations juives d’Amérique du Nord – pour changer le statu quo au Kotel afin de permettre la création d’un espace de prière pluraliste a déclaré l’Union pour un judaïsme réformé dans un communiqué.

Après le service, Jacobs a appelé à la mise en œuvre de la décision prise par le gouvernement israélien en janvier pour établir un espace de prière pluraliste sur le site sacré.

Le mois dernier, un groupe d’organisations juives orthodoxes a déposé une requête auprès de la Cour suprême d’Israël pour empêcher la mise en place de la section égalitaire.

Jacobs a dit au groupe : « Les Juifs du monde ont vu dans cette décision que le gouvernement d’Israël disait ‘Vous êtes chez vous ; vous vivez peut-être à Netanya, à Toronto, en Argentine, mais ici c’est votre maison’. Nous devons débloquer la situation ; nous devons exprimer au gouvernement que nous voulons vraiment dire ce que nous disons ».

« Avec notre proposition de changement – en faveur de laquelle le gouvernement s’est prononcé – chaque jour il y aura des groupes de Juifs du monde entier qui viendront à cet endroit et ne se sentiront pas tels des visiteurs, tranquillement et docilement prenant notre place, mais à voix haute, incarnant ce que nous sommes, disant ‘c’est aussi [chez nous]’ », a ajouté Jacobs.

Un service similaire a eu lieu sur la place du mur Occidental le mois dernier. Les hommes ultra-orthodoxes sur le site avaient essayé de perturber ce service, conduisant à des échauffourées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...