Israël en guerre - Jour 139

Rechercher

Suspension des soldats ayant prié en utilisant les haut-parleurs d’une mosquée de Jénine

Des soldats ont été filmés chantant des prières de Hanoukka ; Tsahal promet des mesures disciplinaires pour une infraction "grave" qui, selon un responsable, nuit à l'image de l'armée

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un soldat de l’armée israélienne chantant dans les enceintes d'une mosquée dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, le 14 décembre 2023. (Crédit : Capture d'écran de la vidéo X ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Un soldat de l’armée israélienne chantant dans les enceintes d'une mosquée dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, le 14 décembre 2023. (Crédit : Capture d'écran de la vidéo X ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)

L’armée israélienne a suspendu jeudi des soldats qui sont apparus sur une vidéo en train de chanter des prières de Hanoukka, entre autres, dans le système de haut-parleurs d’une mosquée de la ville de Jénine, en Cisjordanie.

Des images circulant sur internet montrent des soldats israéliens, à Jénine, s’emparant de la sono d’une mosquée locale et entonnant des chants de Hanoukka et la prière juive de Shema Yisrael.

L’incident s’est produit alors que l’armée poursuivait une opération de trois jours dans cette ville – un bastion du terrorisme – au cours de laquelle les troupes ont arrêté des centaines de suspects et saisi des armes.

Plusieurs médias israéliens avaient cité des sources militaires indiquant que des sanctions disciplinaires seraient prises suite à l’incident.

Tsahal a déclaré que les soldats avaient été relevés de leurs fonctions opérationnelles immédiatement après que leurs commandants eurent vu et examiné les vidéos.

« Le comportement des soldats dans les vidéos est grave et totalement contraire aux valeurs de Tsahal », a affirmé l’armée, ajoutant que « les soldats seront sanctionnés en conséquence ».

Un responsable de la sécurité a déclaré sous couvert d’anonymat à la chaîne publique israélienne Kan que « l’acte isolé d’une petite unité ne nuit pas seulement à l’image de Tsahal, il détourne également l’attention des réalisations importantes de l’opération ».

Depuis l’assaut du groupe terroriste palestinien du Hamas contre Israël le 7 octobre, les troupes ont arrêté plus de 2 000 Palestiniens recherchés en Cisjordanie, dont plus de 1 100 affiliés au Hamas. Selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne, quelque 280 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués par l’armée israélienne et, dans certains cas, par des résidents d’implantations violents.

Selon les estimations de l’armée, la grande majorité des 280 Palestiniens tués depuis le 7 octobre en Cisjordanie ont été abattus lors d’affrontements au cours de raids d’arrestation. Selon les données consultées par le Times of Israel, nombre d’entre eux étaient armés d’armes à feu ou d’engins explosifs.

Tsahal a connaissance d’au moins trois cas de Palestiniens non impliqués tués par des troupes durant les dernières semaines, et de quelques rares cas de Palestiniens assassinés par des résidents d’implantations, qui font toujours l’objet d’une investigation.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.