Syrie : Damas va expédier 700 000 tonnes d’agrumes en Russie
Rechercher

Syrie : Damas va expédier 700 000 tonnes d’agrumes en Russie

L'embargo qui frappe les produits turcs, suite à la crise du bombardier russe, a ouvert le marché russe à d'autres pays

Des fruits frais dans les étalages du marché Mahane Yehuda (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Des fruits frais dans les étalages du marché Mahane Yehuda (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Damas va expédier 700 000 tonnes d’agrumes en Russie pour remplacer des produits turcs frappés par l’embargo décrété par Moscou après la destruction d’un bombardier russe par Ankara, a-t-on appris mardi auprès d’un responsable syrien.

« Nous préparons maintenant quelque 700 000 tonnes d’agrumes, en majorité des oranges, pour les envoyer sur les marchés russes », a déclaré à l’AFP Farès Chehabi, président des Chambres d’industrie de Syrie.

Ils serviront à « couvrir le manque » en fruits créé par l’embargo russe visant des produits turcs, a-t-il ajouté.

« Une première cargaison est déjà partie pour la Russie », a affirmé Chehabi, sans pouvoir préciser la quantité.

Selon lui, d’autres produits syriens, comme ceux du secteur textile, seront également envoyés en Russie.

Moscou, qui mène depuis fin septembre des frappes aériennes en Syrie contre des rebelles pour soutenir le régime, a décrété des sanctions économiques contre Ankara après qu’un bombardier russe a été abattu en novembre par la Turquie à la frontière syro-turque.

Le président de la Chambre d’industrie de Damas, cité par l’agence Sana, a indiqué que ces sanctions avaient « créé un vide important et du coup une véritable opportunité pour les produits syriens » sur le marché russe.

Samer Debes a aussi fait état d’une prochaine visite à Moscou d’industriels et d’hommes d’affaires syriens pour « examiner les possibilités de coopération après les sanctions imposées par Moscou à Ankara ».

Selon le ministère de l’Agriculture, la production d’agrumes en Syrie s’élève à 1,05 million de tonnes.

La culture d’agrumes en Syrie se fait à Lattaquié et Tartous, régions côtières tenues par le régime.

La Russie, fidèle alliée de Damas, entretient d’étroites relations économiques avec le régime de Bachar al-Assad.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...