Syrie: neuf civils dont trois enfants tués par des tirs du régime – ONG
Rechercher

Syrie: neuf civils dont trois enfants tués par des tirs du régime – ONG

Des avions de combat russes ont pilonné des secteurs de la province d'Idleb, dernier grand bastion rebelle et jihadiste, en plus des tirs d'artillerie des forces du régime

La ville rebelle de Muhambal,dans la province d'Idleb, le 4 septembre 2018, ravagée après une frappe attribuée à la Russie. (Crédit : AFP / OMAR HAJ KADOUR)
La ville rebelle de Muhambal,dans la province d'Idleb, le 4 septembre 2018, ravagée après une frappe attribuée à la Russie. (Crédit : AFP / OMAR HAJ KADOUR)

Neuf civils parmi lesquels trois enfants ont été tués jeudi en Syrie par des bombardements du régime dans la province d’Idleb, dans le nord-ouest du pays, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Des avions de combat russes ont pilonné ces dernières semaines des secteurs de la province d’Idleb, dernier grand bastion rebelle et jihadiste dans le pays, en plus des tirs d’artillerie des forces du régime, selon l’OSDH.

L’OSDH a rapporté « la mort de six civils parmi lesquels un enfant » dans les environs d’Al-Foua, localité dans le nord-est d’Idleb. Trois autres civils ont été tués, dont deux enfants, par tirs d’artillerie du régime syrien visant le village d’Ibline, dans le sud d’Idleb.

Le 3 juillet, au moins neuf civils, parmi lesquels cinq membres d’une même famille originaire d’Ibline, avaient été tués par des tirs du régime — l’un des bilans les plus meurtriers depuis l’entrée en vigueur en mars 2020 d’un cessez-le-feu négocié par la Russie, alliée du régime syrien, et la Turquie, soutien des rebelles.

Le groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Cham (HTS), l’ex-branche syrienne d’Al-Qaïda, et ses alliés, contrôlent environ la moitié de la province d’Idleb ainsi que certaines parties des provinces voisines de Hama, Lattaquié et Alep.

Près de trois millions de personnes vivent dans la région, dont les deux tiers ont été déplacés d’autres localités reconquises par le régime.

Depuis son déclenchement en 2011, le conflit syrien a tué près d’un demi-million de personnes, d’après l’Observatoire, et entraîné le déplacement de millions d’autres à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...