Syrie : une nouvelle action américaine ne restera pas “sans réponse” de l’Iran
Rechercher

Syrie : une nouvelle action américaine ne restera pas “sans réponse” de l’Iran

“Les Américains devront payer un prix élevé s'ils répètent leur action et ils doivent savoir que leur action ne restera pas sans réponse”, a déclaré Hossein Dehghan

Hossein Dehghan, ministre iranien de la Défense.(Crédit : capture d'écran YouTube )
Hossein Dehghan, ministre iranien de la Défense.(Crédit : capture d'écran YouTube )

Une nouvelle action des Etats-Unis contre la Syrie ne restera pas « sans réponse », a averti mardi le ministre iranien de la Défense Hossein Dehghan qui s’est entretenu séparément avec ses homologue russe et syrien, selon le site de son ministère.

L’Iran, allié du président Bashar el-Assad, a déjà vivement critiqué les frappes américaines menées la semaine dernière contre une base militaire du régime syrien, après une attaque chimique présumée dans le nord-ouest du pays imputée à Damas par Washington.

« Les Américains devront payer un prix élevé s’ils répètent leur action et ils doivent savoir que leur action ne restera pas sans réponse », a déclaré Dehghan lors d’un entretien téléphonique avec son homologue russe Sergueï Choïgou, dont le pays est un autre puissant allié de Damas.

Dehghan a accusé les dirigeants américains de mentir en disant vouloir « lutter contre les terroristes ».

« Au lieu de bombarder [les terroristes, ndlr], ils bombardent l’armée syrienne et le peuple syrien. Le front de la résistance [Iran, Syrie, Hezbollah et leurs alliés, ndlr] va continuer à lutter avec détermination contre les terroristes malgré la volonté des Américains », a-t-il ajouté.

Le ministre russe de la Défense Sergei Shoigu, à droite, et son homologue iranien Hossein Dehghan, à gauche, à Moscou, le 16 février 2016. (Crédit : Vadim Savitsky/Pool/AFP)
Le ministre russe de la Défense Sergei Shoigu, à droite, et son homologue iranien Hossein Dehghan, à gauche, à Moscou, le 16 février 2016. (Crédit : Vadim Savitsky/Pool/AFP)

Dehghan s’est également entretenu avec son homologue syrien, Fahd al-Freij, selon le communiqué du ministère de la Défense.

Les deux responsables ont insisté sur le « renforcement de leur coopération afin d’accentuer les opérations contre les terroristes », terme qui désigne selon Téhéran tous les opposants armés au régime d’Assad.

Téhéran envoie en Syrie des conseillers militaires et des volontaires pour lutter contre les groupes rebelles et jihadistes.

Les deux responsables souhaitent en outre réclamer une « commission de vérité » pour « montrer la vérité sur les affirmations fausses des Américains » à propos de l’attaque chimique en Syrie qui a fait des dizaines de morts.

« L’agression contre la Syrie outrepasse toutes les lignes rouges », a affirmé samedi la « chambre d’opération conjointe », un organe basé en Syrie qui regroupe la Russie, l’Iran et les forces « alliées » dont le Hezbollah, groupe terroriste libanais.

La diplomatie russe a fait état mardi d’une rencontre à Moscou d’ici la fin de la semaine entre les ministres russe, iranien et syrien des Affaires étrangères.

Selon des médias iraniens, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a confirmé la visite du ministre Mohammad Javad Zarif à Moscou vendredi pour participer à la réunion tripartite.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...