Israël en guerre - Jour 151

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Tami Suchman, 76 ans : Douze fois grand-mère et artiste dans l’âme

Assassinée au kibboutz Beeri le 7 octobre dernier

Tami Suchman (Crédit : Autorisation)
Tami Suchman (Crédit : Autorisation)

Tami Suchman, 76 ans, a été assassinée le 7 octobre par des terroristes du Hamas au kibboutz Beeri.

Le matin du 7 octobre, Tami Suchman est entrée dans sa chambre sécurisée et a passé de nombreux appels à sa famille. Son fils Ben lui a dit de tenir fermement la poignée de la porte pour empêcher quiconque d’entrer. Elle a tenu la poignée de la porte de toutes ses forces, mais au bout d’un moment, elle a dû s’asseoir pour se reposer. Lorsque les terroristes du Hamas sont entrés dans la chambre forte, elle était au téléphone avec Ben, qui a entendu les tueurs emmener sa mère. Au début, la famille a cru qu’elle avait été enlevée et a gardé espoir, mais cet espoir s’est envolé dix jours plus tard lorsque sa dépouille a été retrouvée.

Suchman est née au kibboutz Kedma en 1947. Elle est l’aînée des enfants qu’ont eu Abba et Leah Barmak. Ses parents comptaient parmi les fondateurs de Kedma, lequel faisait partie des 11 points de la campagne du Neguev en 1946.

Un éloge funèbre publié sur le site web du kibboutz Beeri indique qu’après la mort de sa mère, alors qu’elle n’avait que cinq ans, Tami a élevé son frère Udi « comme une mère ». Leur père s’est ensuite remarié et a eu trois autres enfants. Quand le kibboutz Kedma a été abandonné en 1962, la famille recomposée a déménagé à Beeri.

Tami a épousé Tzvi Suchman à l’âge de 20 ans, lors d’un mariage commun avec un autre couple au kibboutz Beeri. Les Suchman ont eu quatre enfants, dont Ben, qui dirige aujourd’hui la célèbre maison d’édition de Beeri.

Le kibboutz a écrit que Suchman était connue pour son goût prononcé pour la mode et sa capacité à flairer les dernières tendances. Ses voisins à Beeri la voyaient souvent revenir de Tel Aviv avec de nouveaux bijoux et vêtements, qui devenaient rapidement tendance dans tout le kibboutz.

Son sens de la mode correspondait à son esprit artistique. Dans sa jeunesse, elle avait étudié au Shenkar College of Engineering, Design and Art à Ramat Gan avant de retourner au kibboutz pour enseigner toutes sortes de loisirs créatifs, de la couture à la menuiserie. Elle fabriquait également ses propres bijoux en or et en argent et a étudié la médecine alternative. Elle prodiguait des soins de shiatsu, d’acupuncture et de Tuina avec beaucoup d’attention et de gentillesse.

Le kibboutz a écrit qu’en 1986, Suchman avait été nommée directrice de l’atelier de couture de Beeri et que, grâce à son travail acharné et à son énergie débordante, elle l’a transformé en une véritable usine. Elle a dirigé l’usine pendant près de 30 ans, y compris après avoir pris sa retraite et être devenue pensionnée.

Suchman avait 12 petits-enfants. Sa maison – pleine d’œuvres d’art et de fleurs – était le point de ralliement de la famille. Pendant la pandémie, elle a transformé la maison en une sorte de café pour les habitants qui avaient soif d’un endroit où se détendre.

Le kibboutz a écrit qu’elle était aussi très proche d’un Gazaoui nommé Khaled, qui avait travaillé comme maçon à Beeri avant la première Intifada, et qu’elle avait collecté de l’argent auprès de ses voisins pour le faire parvenir à Khaled et à sa famille après que son permis de travail eut été annulé.

Sa fille, Ela Beirav, a partagé sa détresse sur Facebook le 7 octobre et a exprimé sa tristesse de n’avoir pu l’aider.

« Maman, nous devions fêter ton anniversaire aujourd’hui, mais au lieu de cela, nous faisons ton éloge funèbre, une fois de plus. Cela fait déjà plus de 100 jours que l’inhumain Hamas-État islamique (EI) t’a emmenée de ta maison et t’a assassinée, plus de 100 jours que l’État, le gouvernement et la personne qui le dirige t’ont abandonnée », a-t-elle écrit.

Elle a ajouté : « Maman, je suis désolée de n’avoir pas pu te sauver ni même d’avoir trouvé un héros qui aurait pu le faire ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.