Tel Aviv : Le festival du documentaire lance son service de streaming
Rechercher

Tel Aviv : Le festival du documentaire lance son service de streaming

DocAviv offre 30 jours de films à découvrir en ligne, exclusivement pour les Israéliens

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Une image extraite de "La Once", un film chilien de 2014 consacré à cinq femmes amies depuis des décennies qui se retrouvent pour prendre le thé une fois par mois, un film à découvrir grâce à Docustream, le streaming mis en place par le festival DocAviv du 1er au 31 octobre 2020 (Autorisation :  Docustream)
Une image extraite de "La Once", un film chilien de 2014 consacré à cinq femmes amies depuis des décennies qui se retrouvent pour prendre le thé une fois par mois, un film à découvrir grâce à Docustream, le streaming mis en place par le festival DocAviv du 1er au 31 octobre 2020 (Autorisation : Docustream)

Il n’y a aucune période plus favorable à la découverte de films qu’un confinement pour cause de crise du coronavirus.

Le Festival DocAviv – qui a lieu habituellement au mois de mai à Tel Aviv, mais qui, cette année, a été organisé en septembre sur internet – a séduit plus de 61 000 spectateurs.

Alors que les Israéliens se trouvent, une nouvelle fois, confinés chez eux en raison du confinement du pays entraîné par l’épidémie de COVID-19, le festival a lancé Docustream, soit un mois de documentaires à découvrir pendant tout le mois d’octobre, exclusivement en direction des spectateurs de l’Etat juif.

L’opération Docustream a commencé le 1er octobre et s’achèvera le 31 octobre. Le prix des billets est de 15 shekels l’unité, ou il faudra verser 80 shekels pour pouvoir accéder à tous les films qui sont présentés.

Tous les films internationaux sont sous-titrés en hébreu. Certains sont destinés à un public familial, d’autres traitent de politique, d’art, de relations amoureuses ou d’amitié.

« La Once » est une œuvre de 2014, réalisée au Chili, qui évoque un groupe d’amies d’âge respectable qui se rencontrent une fois par mois autour d’une tasse de thé, de gâteaux et d’histoires partagées.

Vous pouvez aussi vous lancer dans « The Painter and the Thief », consacré à la relation unissant une artiste norvégienne et son modèle – qui avait volé l’une de ses œuvres dans une galerie d’art.

Docustream recommande également « Landfill Harmonic » – l’histoire d’un orchestre réunissant de jeunes Paraguayens, qui jouent d’instruments fabriqués à partir d’objets divers trouvés dans une décharge municipale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...