Téléphone Gantz: Segal dément avoir reçu des informations du Premier ministre
Rechercher

Téléphone Gantz: Segal dément avoir reçu des informations du Premier ministre

Le journaliste précise que l'information a été autorisée à la publication par le censeur militaire

Le correspondant politique de la Deuxième chaîne Amit Segal (Crédit : CC BY-SA Hanay / Wikimedia Commons)
Le correspondant politique de la Deuxième chaîne Amit Segal (Crédit : CC BY-SA Hanay / Wikimedia Commons)

Amit Segal, le journaliste de la Douzième chaîne, qui a révélé le présumé piratage du téléphone de Benny Gantz, chef du parti Kakhol lavan, a démenti avoir reçu des informations du Premier ministre Benjamin Netanyahu, sur fond d’accusations que le Premier ministre aurait fait fuiter cette information pour porter atteinte à son rival politique.

« Je fais une exception à cause de toutes sortes de fausses théories du complot, j’écris ici explicitement ce que j’ai suggéré vendredi : la source de l’article [sur le téléphone] de Benny Gantz n’est pas le Premier ministre, ni ses associées, ni personne de son entourage », a écrit Segal Twitter.

Il accuse également ses détracteurs qui appellent à une enquête sur la fuite, qui porte sur un ancien du Mossad et Kakhol lavan, d’être « hypocrite », soulignant que l’information avait été autorisée à la publication par le censeur militaire.

L’ancien chef du Mossad Tamir Pardo a déclaré de son côté que la fuite vers les médias de l’information attribuant le piratage du téléphone du leader de Kakhol lavan à l’Iran est « grave » et qu’une enquête doit être ouverte.

« La fuite concernant cet incident au cours d’une campagne électorale est grave », a-t-il déclaré. « De mon point de vue, c’est une attaque contre le processus démocratique ».

Tamir Pardo, ancien chef du Mossad, au Collège académique de Netanya, le 21 mars 2017. (Crédit : Facebook)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...