Rechercher

Tentative d’incendie criminel près d’une synagogue en Alabama ; une arrestation

Aucun dommage n'a été causé à la synagogue Temple Beth-El de Birmingham, qui avait déjà été visée par une tentative d'attentat à la bombe en 1958

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

La synagogue Temple Beth-El à Birmingham, dans l'Alabama, le 4 novembre 2022. (Crédit : WBRC)
La synagogue Temple Beth-El à Birmingham, dans l'Alabama, le 4 novembre 2022. (Crédit : WBRC)

Un homme a été placé en détention pour suspicion d’incendie criminel après qu’une bouteille de gaz propane enveloppée dans des vêtements en feu a été trouvée près de la synagogue Temple Beth-El à Birmingham, dans l’État de l’Alabama, a déclaré la police vendredi.

Le département de la police de Birmingham a déclaré dans un communiqué qu’une « personne d’intérêt » (un suspect) avait été arrêtée par le FBI pour être interrogée, puis détenue pendant 48 heures supplémentaires dans le cadre d’une enquête pour incendie criminel.

La police et les pompiers avaient répondu quelques heures plus tôt à un appel de la synagogue.

« Les agents ont constaté qu’une citerne de propane et des vêtements avaient été incendiés dans le secteur, mais la synagogue n’a subi aucun dommage », a indiqué le communiqué.

Dans une déclaration à l’intention de ses membres, la synagogue a indiqué que la bouteille de propane était enveloppée dans des vêtements en feu.

« Bien que nous soyons tous affectés, effrayés et en colère pour ce qui s’est passé, nous ne nous laisserons pas intimider par ces actions », a indiqué le communiqué, qui a voulu rassurer les fidèles en précisant que les offices du Shabbat auront lieu comme prévu et qu’un service de sécurité supplémentaire sera mise en place « si nécessaire ».

Environ trois heures après la découverte de la bouteille de propane, le directeur de la sécurité de la Fédération juive de Birmingham a été informé de la présence d’un sac à dos suspect, également laissé à proximité de la synagogue.

La police et le FBI ont été prévenus et les lieux ont été immédiatement évacués.

Les démineurs ont déterminé que le sac ne contenait pas d’engin explosif, mais la police et le FBI ont cherché à savoir s’il était lié à l’incendie criminel.

En évoquant les incidents survenus à la synagogue d’Alabama, un porte-parole du département de police de Birmingham, Truman Fitzgerald, a noté qu’un jour plus tôt, les forces de l’ordre fédérales du New Jersey avaient averti les synagogues locales d’une menace générale contre les institutions juives, selon CBS42.

« Notre communauté juive a toujours été ciblée, et cela nous donne envie de faire tout ce que nous pouvons pour la protéger », a déclaré Fitzgerald, selon les informations de CBS42.

Larry Brook, rédacteur en chef du Southern Jewish Life Magazine, a déclaré à la chaîne que l’incident « met en évidence le fait que nous devons toujours être vigilants ».

« Les gens ne se rendent pas compte de l’ampleur du service de sécurité que nous mettons en place chaque fois que nous ouvrons nos portes. En tant que Juifs dans cette société, nous devons malheureusement prendre toutes sortes de précautions », a-t-il déclaré.

En 1958, 54 bâtons de dynamite avaient été placés à l’extérieur de la même synagogue mais n’avaient pas explosé, la mèche s’étant consumée.

La tentative d’attentat à la bombe contre le Temple Beth-El a été considérée comme une représailles à l’implication des Juifs dans le mouvement des droits civiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...