Terrorisme : Janvier, le mois le plus meurtrier en Israël depuis juin 2016
Rechercher

Terrorisme : Janvier, le mois le plus meurtrier en Israël depuis juin 2016

Cinq Israéliens ont été assassinés et 16 ont été blessés au cours de 100 incidents différents, selon le Shin Bet, dont l’attentat au camion bélier qui a tué 4 soldats

Scène d'un attentat au camion bélier, à Jérusalem, le 8 janvier 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter)
Scène d'un attentat au camion bélier, à Jérusalem, le 8 janvier 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter)

Cinq Israéliens ont été tués par des terroristes Palestiniens au mois de janvier. Ce mois est donc le plus meurtrier depuis le moins de juin dernier, selon les services israéliens de sécurité.

Le Shin Bet a enregistré un total de 100 attentats au mois de janvier, faisant 16 blessés, selon son rapport mensuel publié au début de la semaine.

Quatre victimes ont été assassinées à Jérusalem le 8 janvier, lors d’un attentat terroriste au camion bélier contre un groupe de soldats israéliens. Un homme avait été tué la semaine précédente à Haïfa.

Sur les attentats répertoriés le mois dernier, 81 ont fait usage de bombes incendiaires. Il y a eu 98 attentats en décembre 2016.

La police scientifique et les forces de sécurité israéliennes sur le site d'une tentative d'attaque à la voiture bélier près de l'implantation d'Adam, à l'est de Ramallah, en Cisjordanie, le 25 janvier 2017. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
La police scientifique et les forces de sécurité israéliennes sur le site d’une tentative d’attaque à la voiture bélier près de l’implantation d’Adam, à l’est de Ramallah, en Cisjordanie, le 25 janvier 2017. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

De plus, jeudi, des Palestiniens ont accusé le conducteur d’un véhicule – selon eux, un habitant d’une implantation – d’avoir délibérément renversé un Palestinien avec sa voiture à l’entrée de la ville de Cisjordanie d’Ummar, à proximité de Hébron.

Rafat Muhammad Shihdeh Abu Arrar Masalmeh, 36 ans, a été frappé par un véhicule alors qu’il s’approchait de la voiture de son frère stationnée au bord de la route, selon une information transmise par l’agence de presse palestinienne Maan.

Le communiqué ne spécifie ni son état de santé après l’incident, ni l’identité du conducteur.

Il indique toutefois qu’un témoin qualifié de « militant local » a affirmé que ce résident d’une implantation avait renversé délibérément Masalmeh avant de prendre la fuite.

Selon ce rapport, la police israélienne a ultérieurement interrogé le conducteur, qui aurait expliqué avoir accidentellement touché Masalme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...