Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Texas: 80 groupes se désistent d’un festival à Austin, en raison de ses liens avec Israël

Les organisateurs du festival South by Southwest "respectent pleinement" les boycotteurs ; le gouverneur du Texas leur a précisé de faire attention de ne "pas se prendre la porte" en repartant

Illustration : Claudette Godfrey, David Leitch, Emily Blunt, Ryan Gosling, Stephanie Hsu, Winston Duke, Hannah Waddingham, Drew Pearce, Guymon Casady et Kelly McCormick assistant à la première de SXSW de "The Fall Guy" présentée par Universal Pictures, au Paramount Theater, à Austin, au Texas, le 12 mars 2024. (Crédit : Daniel Boczarski/Getty Images for Universal Pictures/AFP)
Illustration : Claudette Godfrey, David Leitch, Emily Blunt, Ryan Gosling, Stephanie Hsu, Winston Duke, Hannah Waddingham, Drew Pearce, Guymon Casady et Kelly McCormick assistant à la première de SXSW de "The Fall Guy" présentée par Universal Pictures, au Paramount Theater, à Austin, au Texas, le 12 mars 2024. (Crédit : Daniel Boczarski/Getty Images for Universal Pictures/AFP)

JTA – Plus de 80 groupes de musique et plusieurs intervenants programmés se sont retirés du Festival South by Southwest (SXSW), citant les liens entre les organisateurs et la défense d’Israël.

Les organisateurs de l’événement d’Austin, au Texas, qui attire des participants du monde entier, ont menacé d’intenter une action en justice contre les responsables du boycott. Mais ils ont également déclaré mardi qu’ils « respectaient pleinement » le boycott.

La protestation a été déclenchée par la coalition Austin For Palestine, qui a appelé au boycott du festival en raison du fait que l’armée américaine et les fabricants d’armes RTX Corporation, Collins Aerospace et BAE Systems figurent parmi ses sponsors. Le festival a débuté le 8 mars et se poursuit jusqu’à samedi.

Cette coalition affirme que, puisque l’armée américaine et les entreprises de défense ont fourni à Israël des armes et des technologies – RTX fournit des composants majeurs du système de défense antimissile Dôme de Fer, par exemple -, le boycott du festival est un signe de solidarité avec les Palestiniens.

« Plus de profiteurs de guerre et de bellicistes dans cette ville ! », a écrit la coalition sur Instagram mardi en annonçant les groupes supprimés. « Palestine libre. Cessez le feu maintenant. »

Les groupes boycottés représentent une fraction de l’ensemble des groupes qui ont été réservés pour SXSW, dont le nombre s’élevait cette année à plus de 2 000 et qui comprenaient des têtes d’affiche comme The Black Keys, Bootsy Collins et l’artiste japonaise Chiaki Mayumura.

La première de SXSW de « Monkey Man » au Paramount Theater, à Austin, au Texas, le 11 mars 2024. (Crédit : Roger Kisby/Getty Images for Universal Pictures/AFP)

Ce boycott a été lancé alors que le monde des arts et de la culture est largement perturbé par les tensions liées à la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas. Trois salles ont annulé des spectacles du chanteur juif américain Matisyahu au cours des dernières semaines en raison de manifestations pro-palestiniennes, et des auteurs juifs ainsi que des administrateurs de musées ont également déclaré se sentir visés par l’antisémitisme en raison de l’activisme pro-palestinien dans leur domaine ; par ailleurs, le réalisateur juif Jonathan Glazer a mis le feu aux poudres lors de son discours aux Oscars cette semaine, lorsqu’il a critiqué la guerre en acceptant un prix.

Parmi les musiciens qui ont renoncé à se produire à SXSW figurent les groupes indépendants Squirrel Flower, Mamalarky et Omni, ainsi que Shalom, un auteur-compositeur-interprète nigérian et sud-africain dont le nom de famille est Shalom Obisie-Orlu. Tous les groupes irlandais initialement prévus pour le festival, dont le groupe de hip-hop Kneecap, auraient également renoncé à leur participation ; l’Irlande est un foyer particulier de sympathie pour la cause palestinienne.

En outre, certains intervenants annoncés ont également renoncé à leur participation, notamment Chris Smalls, organisateur principal du premier syndicat réussi de l’usine Amazon à Staten Island et vedette d’un documentaire à venir sur ses efforts de syndicalisation ; le psychologue social et auteur Devon Price ; et le sociologue et professeur à l’université de Princeton Ruha Benjamin. Le festival SXSW comprend des volets consacrés à la musique, au cinéma, à la technologie et aux mouvements sociétaux.

Avant le début du festival, SXSW a envoyé une lettre de mise en demeure à Austin For Palestine, alléguant qu’elle avait utilisé la marque déposée du festival dans ses messages sur les réseaux sociaux sans autorisation. Le site web de la coalition contient un texte dans lequel elle affirme son engagement à lutter contre l’antisémitisme et précise que « l’antisionisme n’est pas de l’antisémitisme ».

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, arrivant à une réunion avec la secrétaire d’État aux Affaires et au Commerce, Kemi Badenoch, à Downing Street, à Londres, le 13 mars 2024. (Crédit : Alberto Pezzali/AP Photo)

Mais le festival a soutenu les intervenants boycotteurs mardi en fin de journée, après que le gouverneur du Texas, le républicain Greg Abbott, les a critiqués sur les réseaux sociaux. « Des groupes se retirent de SXSW à cause du parrainage de l’armée américaine. Au revoir. Ne revenez pas », a écrit Abbott sur X.

« SXSW n’est pas d’accord avec le gouverneur Abbott », a réagi le festival dans un communiqué publié sur Instagram. « Nous sommes une organisation qui accueille des points de vue divers. La musique est l’âme de SXSW, et elle a longtemps été notre héritage. Nous respectons pleinement la décision prise par ces artistes d’exercer leur droit à la liberté d’expression. »

Le message explique également les liens entre SXSW et l’industrie de la défense, expliquant que l’accent mis par le festival sur l’avenir fait des entreprises un partenaire naturel, bien que mineur.

« Ces institutions sont souvent à la pointe des technologies émergentes, et nous pensons qu’il est préférable de comprendre comment leur approche aura un impact sur nos vies », indique le communiqué. « Le parrainage de l’armée fait partie de notre engagement à faire avancer les idées qui façonnent notre monde. »

Le communiqué de SXSW conclu par une référence à la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas. « Nous avons soutenu et continuerons à soutenir les droits de l’Homme pour tous. La situation au Moyen-Orient est tragique et met en lumière l’importance accrue de s’unir contre l’injustice. »

La guerre a éclaté lorsque des terroristes du Hamas ont pris d’assaut le sud d’Israël le 7 octobre, tuant près de 1 200 personnes, principalement des civils, tout en prenant 253 otages de tous âges, en commettant de nombreuses atrocités et en utilisant la violence sexuelle comme arme à grande échelle. Israël a déclaré la guerre et s’est engagé à anéantir le Hamas et à libérer tous les otages.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.