Tir de soldat sur un chauffeur arabe israélien pensant qu’il allait les écraser
Rechercher

Tir de soldat sur un chauffeur arabe israélien pensant qu’il allait les écraser

Selon l'armée, l'incident au poste de contrôle de la zone de Tulkarem fait l'objet d'une enquête ; l'armée a arrêté 8 suspects palestiniens pendant la nuit

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un soldat israélien participe à des opérations en Cisjordanie en 2018. (Armée israélienne)
Un soldat israélien participe à des opérations en Cisjordanie en 2018. (Armée israélienne)

Un soldat israélien a tiré sur un arabe israélien qu’il soupçonnait de vouloir percuter avec sa voiture des soldats à un poste de contrôle dans le nord de la Cisjordanie, lundi soir, et l’a gravement blessé, a indiqué l’armée.

L’armée israélienne a déclaré qu’elle enquêtait sur cet incident.

Après avoir été touché par balle, l’Arabe israélien a été évacué et conduit à l’hôpital Beilinson de Petah Tikva. Il est en soins intensifs et se trouve dans un état grave, a rapporté un porte-parole de l’hôpital.

Selon l’armée, les soldats avaient installé un poste de contrôle à l’extérieur de la ville de Tulkarem.

« Au cours d’un contrôle des voitures à l’entrée de la ville… un soldat a repéré une voiture qu’il soupçonnait de vouloir percuter des soldats sur place. Le soldat a ouvert le feu », a dit l’armée.

« Les circonstances de l’événement sont en train d’être vérifiées. »

Lundi soir et tôt mardi matin, les forces de sécurité ont arrêté huit suspects palestiniens un peu partout en Cisjordanie.

Selon l’armée, ils sont soupçonnés d’avoir participé à des activités terroristes, à des émeutes ou à des jets de pierres.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...