Tirs de missiles balistiques de l’Iran: « si nécessaire des sanctions seront prises »
Rechercher

Tirs de missiles balistiques de l’Iran: « si nécessaire des sanctions seront prises »

Jean-Marc Ayrault a agité la menace de sanctions européennes contre l'Iran après des tirs de missiles balistiques effectués par ce pays

Jean-Marc Ayrault à Angers, le 12 février 2014 (Crédit : AFP/Frank Perry)
Jean-Marc Ayrault à Angers, le 12 février 2014 (Crédit : AFP/Frank Perry)

« Si nécessaire, les sanctions seront prises », a dit le ministre français des Affaires étrangères français, à l’issue d’une réunion à Paris avec ses homologues américain, britannique, allemand, italien et de l’Union européenne.

L’Iran a indiqué avoir procédé mardi et mercredi à une série de tests de missiles balistiques.

Ces tirs ont été effectués « en violation » de la résolution des Nations unies, a renchéri le chef de la diplomatie américaine, John Kerry lors de la conférence de presse à Paris.

« Nous avons dit très clairement que les tirs de missiles font partie des activités susceptibles de sanctions », a-t-il ajouté.

Aux termes de la résolution 2231 de l’Onu, qui entérine l’accord nucléaire conclu en juillet 2015 entre les grandes puissances et Téhéran, l’Iran est toujours tenu de s’abstenir de lancer des missiles balistiques pouvant être équipés d’ogives nucléaires.

Mais l’Iran a toujours nié chercher à se doter de l’arme nucléaire, affirmant que ses missiles ne sont pas conçus pour emporter une bombe atomique.

Washington avait annoncé le 17 janvier de nouvelles sanctions liées au programme de missiles balistiques de l’Iran.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...